Une nouvelle stratégie, aussi, pour la gestion des sponsors et partenaires

Une nouvelle stratégie, aussi, pour la gestion des sponsors et partenaires

Le - Économie - Par

En réaction au "partenariat majeur" des Girondins de Bordeaux avec Betclic, le site spécialisé SportBuzzBusiness.fr publie un article nous informant de la (nouvelle) stratégie du FCGB en matière de gestions des partenariats de sponsorings.

"Depuis l’arrivée de Frédéric Longuépée au poste de président du FC Girondins de Bordeaux, le club semble mettre les bouchées doubles pour augmenter les revenus commerciaux, matchday ou encore sponsoring. Mais ne croyez pas que les Girondins vont empiler les contrats. Comme nous le précise le club, l’objectif est de créer une plateforme de marque puissante et de réduire le nombre de partenaires principaux afin d’optimiser les retombées et donc redonner de la valeur.

Une stratégie du « Less is More » qui avait semble-t-il fait ses preuves au PSG ou encore à Roland-Garros, deux anciens employeurs de Frédéric Longuépée.

Désormais, au sein du club, les partenaires principaux sont hiérarchisés en 4 rangs :

Top Partenaires - Bistro Régent, Puma (et bientôt Adidas).

Partenaire Majeur : Betclic.

Partenaires Officiels : Wisniowski, Intersport, Crédit Agricole, Tipo, Abatille, Coca Cola.

Partenaires régionaux : Bordelaise de Lunetterie, TBM transports Bordeaux Métropole."

Pour rappel, dès son intronisation comme Boss du club, l'Américain Joseph DaGrosa, leader du nouvel actionnariat des Marine et Blanc, avait clairement dit que la priorité du club était d'augmenter ses revenus. Voilà qui en fait donc partie.

Ces dernières années, le sponsoring pesait environ 16% des revenus du club, contre 58% pour les droits TV, 12 pour la billetterie et 14 pour le reste.

Une nouvelle stratégie, aussi, pour la gestion des sponsors et partenaires

Contenu sponsorisé

En continu