Antony Thiodet, partisan d'une "évolution radicale du business des clubs"

Antony Thiodet, partisan d'une "évolution radicale du business des clubs"

Le - Économie - Par

Passé de consultant à salarié à temps plein des Girondins de Bordeaux, en tant que "directeur ticketing et hospitality", Antony Thiodet est, comme le nouveau président du club, Frédéric Longuépée, une pointure dans le domaine commercial.

Pour bien vous en rendre compte, on vous invite à lire l'entretien que donnait Thiodet à EcoFoot, en novembre dernier.

Extraits : 

"Du remplissage des stades dépendent directement les autres revenus constitutifs des budgets des clubs. Il n'y a pas une fatalité (au faible remplissage des stades) mais plutôt des conséquences d’un mode de structuration et d’approche des marchés qui a vécu et éloigne les clubs d’un conséquent potentiel de croissance. Il suffirait que les clubs changent leur disque dur pour capter toute ou partie de cette richesse latente. Il faut contribuer à cette évolution radicale du mode de pensée et de structuration du business des clubs.

(...) Les exemples de réussite sont plutôt hélas à chercher en dehors du football, là où les clubs ne sont pas obsédés par la victoire supplémentaire qui va optimiser leurs revenus de droits TV ou par la vente de joueurs au mercato destinée à combler un déficit. Élément de base dans toute action marketing, nous sommes très attachés à l’équilibre entre offre et demande, donc à tout faire pour tenter de créer de la rareté sur les billets des clubs. Seule cette rareté permettra de générer à la fois de la demande supplémentaire et permet, à terme, d’augmenter les revenus de billetterie.

(...) Les millions des droits TV ont rendu un peu fainéants certains clubs. Tout comme la possibilité de vendre un joueur en fin de saison à un club de Premier League pour masquer un déficit. Mais est-ce là une vraie performance business de devoir se séparer d’une de ses pépites pour survivre ? Vu nos résultats en Coupe d’Europe, il y a en tous cas des raisons de s’interroger…"

Sur son compte LinkedIn, Antony Thiodet expliquait, fin janvier :

"Le FC Girondins de Bordeaux, via son nouveau Président Frédéric Longuepée, avec qui nous avons collaboré au Paris Saint-Germain, nous a sollicité pour production express d'un Business Plan Ticketing & Hospitalités s'inscrivant dans un cycle de quatre saisons. Une belle reconnaissance.

Avec le FC Girondins de Bordeaux et son board composé de représentants des nouveaux actionnaires, le partage est sincère et profond. Et les a conduit à solliciter une contribution plus intense encore leurs travaux. Ainsi, j'ai accepté de prendre la position de Directeur de la Billetterie et des Hospitalités des Girondins et de contribuer, en soutien des dynamiques équipes en fonction, à relever le fantastique challenge consistant à revitaliser les audiences au Matmut Atlantique."

Antony Thiodet, partisan d'une "évolution radicale du business des clubs"

En continu