Paulo Sousa accepte le trading, mais demande de l'équilibre à sa direction

Paulo Sousa accepte le trading, mais demande de l'équilibre à sa direction

Le - Interview- Par

Encore lors de son entretien à Sud Ouest, face à des lecteurs du journal et aux journalistes de la rédaction sportive du quotidien, Paulo Sousa, le coach des Girondins, a été questionné sur les dangers du trading, chose qui est une des composantes majeure de la politique du club.

"Si le trading est dangereux ? Oui, mais j'en ai parlé aux propriétaires. Je leur ai dit que maintenant on ne devait plus être bloqués pour des transferts à 3 ou 4 millions quand on vendait pour 20. Bordeaux doit être différent, car nous avons besoin d'argent, oui, mais aussi d'équilibre, pour être prêts à être compétitifs chaque année. Il faut être capable d'avoir des idées, d'enchaîner les bons cycles, de remplacer les vendus avec de la qualité, grâce à des fondations stables.

Cette stabilité, il faut vraiment la trouver et là, maintenant, on doit voir qui aide le processus, qui est influent, qui il faut vendre et pour qui il faut encore attendre. Je crois que cette année c'est vraiment le plus dur dans toute cette construction. Les nouveaux dirigeants, je sais qu'ils ne pensent pas juste à créer de la valeur avec les joueurs et à vendre, car la valeur elle n'est pas qu'individuelle. Moi, c'est la première fois de ma carrière que je peux construire quelque chose, en ayant autant la possibilité de créer un projet sportif en donnant mon avis et en étant écouté. C'est pour ça que je suis venu ici et pour aider le club à revenir au niveau de son histoire. Maintenant, à nous - moi, mon staff, nos joueurs - d'avoir des victoires, de remplir le stade et puis de séduire les supporters, en leur donnant confiance et bonheur. Mais j'ai aussi besoin de l'aide de la direction."

Girondins33 recrute !

Passioné des Girondins et habité d'une âme de rédacteur ?

Rejoignez-nous !

En continu