Florian Brunet valide les principes du trading et de réformer la formation

Florian Brunet valide les principes du trading et de réformer la formation

Le - Interview GA - Par

Se posant encore des questions sur pas mal de points quant à la nouvelle direction du club, sa politique, et au futur proche des Girondins de Bordeaux, Florian Brunet, porte-parole des Ultramarines Bordeaux 87, ne remet cependant pas en cause le fait que le trading soit utilisé, même s'il aimerait un trading intelligent.

Propos tenus dans l'émission radio 'Girondins Analyse' d'hier soir, sur RIG (podcast dispo ICI) :

"Le trading, on sait que ce n'est pas possible de l'éviter dans le contexte actuel, car tous les clubs le font, même les plus grands, sauf ceux ayant des fonds propres monstrueux. Le trading, ce n'est pas possible d'avoir un autre projet. Mais revendre des joueurs, c'est logique et ça fait partie de la politique de développement d'un club, tout comme le fait d'avoir à nouveau un centre de formation digne de ce nom.

Aujourd'hui, le constat c'est que la formation ne donne pas satisfaction, que le club doit se réimplanter dans la région, car les meilleurs joueurs du Sud Ouest ne vont pas systématiquement au FCGB, et c'est un vrai souci. Il faut que ça change, qu'on s'améliore. Sur ce point, on a eu l'impression que les nouveaux dirigeants avaient compris et font des choses rassurantes. En tout cas, on entend leur discours... Après, si le projet c'est de faire éclore un joueur à 19 ans et de le revendre à 20, ce n'est pas viable. il faut faire les choses intelligemment, garder un joueur 2-3 ans, en profiter et le revendre à 23 ans ; ou former un jeune et le vendre après 4-5 ans. Ça, ça nous va. On l'entend. Et il est dur d'avoir un autre projet. Mais il faut de l'intelligence."

Florian Brunet valide les principes du trading et de réformer la formation

En continu