Florian Brunet : "Tout l'été, des agents se sont battus pour des commissions sur le dos des Girondins"

Florian Brunet : "Tout l'été, des agents se sont battus pour des commissions sur le dos des Girondins"

Le - Interview GA - Par

Invité dans les studios de la radio R.I.G, pour l'émission 'Girondins Analyse', la semaine dernière (podcast complet disponible ICI), Florian Brunet, l'un des porte-parole des Ultramarines Bordeaux 87, est revenu sur l'été très agité en interne du club au scapulaire. Une situation qui fait, encore, dire à Florian que General American Capital Partners n'est pas un bonne chose pour l'avenir du club, car c'est le fonds d'investissement dirigé par Joseph DaGrosa qui a le plus mis le trouble au Haillan ; notamment sur le cas Thierry Henry...

Pour rappel, c'est ce dossier qui a été le point de confirmation pour les UB et leur prise de position forte contre les repreneurs américains, avec qui le principal groupe de supporters du FCGB n'envisage pas (encore) des relations saines, vu le risque pris à leurs yeux.

"Pour l'instant, il manque tout, depuis le départ. Tous les signaux envoyés depuis cet été sont mauvais. Le mercato a renvoyé une mauvaise image, nébuleuse, et même si c'était une co-gestion avec M6, le chéquier était déjà dans les mains de GACP et King Street. L'affaire Pedro (attaquant de Fluminense que Bordeaux a tenté de recruter, NDLR), c'est un blocage de GACP... Pour 12 millions et non 17. On a coordonné nos sources pour ça, et on en est sûrs. Et pour Henry ; mais il fallait absolument faire l'effort. Car ce qui est grave avec Thierry Henry c'est que ce n'est clairement pas une histoire d'argent mais de réseau. Et ça, c'est terrible. D'autant que, tout l'été, c'est ce qui s'est passé : des agents se sont battus pour des commissions sur le dos des Girondins... Visiblement, et il nous l'a prouvé, DaGrosa ne connait pas le football, et King Street non plus, et des vautours s'en sont aperçus, donc des gens qui connaissent le foot et savent en profiter ont réussi à les convaincre de travailler avec eux en leur faisant croire qu'ils allaient leur apprendre. Déjà, tout ça, c'est des erreurs... Henry, il fallait à tout prix le faire, surtout qu'on était obligé d'aller au bout, après avoir fait fuiter de partout que c'était quasiment fait.

Si cette histoire Henry n'est pas une manipulation d'M6 ? Il faut arrêter... Malgré tout ce qu'on leur reproche, et surtout ces dernières années, ne voyons pas le mal partout. Au final, M6 n'allait pas décider pour les Américains et prendre pour eux. Mais nous, ce qu'on a observé, c'est que quand les négociations étaient menées par Tavernost et Martin ça allait très bien, mais que quand les Américains sont arrivés ça a capoté. Toutes les remontées d'infos qu'on a sur ça mettent en cause le réseau... C'est clairement ça qui a fait partir Henry, pas l'argent. On parle de gens qui gèrent des millions voire milliards, mais ils gèrent leur entreprise comme ça, en faisant des fautes de communication aussi énormes, en se laissant mener, soi-disant, par M6 qui aurait voulu les faire passer pour des cons ? Mais ce ne sont pas censés être des grands professionnels qui gèrent des millions, des milliards ? Ils ne pouvaient pas le voir venir tout ça ? Pour notre club, tout est désastreux dans cette affaire : on fait le mercato au dernier moment, on rate des coups, Henry nous passe sous le nez et après qu'on ait été au centre de la planète football on en devient la risée... C'est ça les grands dirigeants qui vont reprendre le club ? Et après, ils sortent du bois pour nous tenir un discours, puis un autre, nous vendent du rêve en nous disant qu'on va concurrencer le PSG... Mais ça pue l'amateurisme ! Si on nous dit qu'M6 est amateur, là c'est encore pire."

Florian Brunet : "Tout l'été, des agents se sont battus pour des commissions sur le dos des Girondins"

En continu