Florian Brunet : "M6, si vous voulez qu’on tape sur eux, je peux faire une demi-heure, aucun souci !"

Florian Brunet : "M6, si vous voulez qu’on tape sur eux, je peux faire une demi-heure, aucun souci !"

Le - Interview GA - Par

Demain, au Haillan, une nouvelle rencontre (et peut-être la dernière...) entre Nicolas de Tavernost et les représentants des Ultramarines est prévue. Le dirigeant d'M6, actionnaire sur le départ, tentera sans doute de persuader les UB 87 que la décision de vendre le FCGB au fonds d’investissement américain GACP est bel et bien la bonne.

Mais NdT aura fort à faire, car les Ultras, et notamment Florian Brunet, un de leurs porte-parole, sont très farouchement opposés à ce rachat, et même convaincus qu'il est dangereux et que De Tavernost a, surtout, une pression de ses actionnaires pour se 'débarrasser' du club au scapulaire.

Florian Brunet (Ultramarines) :

Vendredi, dans l'émission 'Girondins Analyse' (radio R.I.G, podcast complet dispo ICI), Florian a, en tout cas, longuement vidé son sac concernant les rapports du groupe de supporters avec M6, récemment accusé de "trahison" par les ambianceurs du Virage Sud.

« M6, si vous voulez qu’on tape sur eux, je peux vous faire une demi-heure sur eux, aucun souci ! Parce que, soi-disant, on est des pro-M6. On lit ça tous les jours. C’est hallucinant ! Il faut arrêter de dire n’importe quoi… M6, on leur a toujours mis la pression, on l’a toujours dit et fait. Et là, ce qu’il se passe, c’est scandaleux. On n’a jamais été des amoureux béats d’M6, mais on a eu moins de fautes de comm’ d’M6 en 20 ans que de ce Joe DaGrosa en 3 semaines. Par contre, on pourra taper sur M6, ne vous inquiétez pas…

Ces banderoles datent de mai 2016

(…) Ceux qui disent qu’on est pro M6, ils nous connaissent bien mal. Ces gens n’ont pas regardé le Virage Sud ces 20 dernières années. Au début des années 2000, il y a eu une guerre avec eux, qui a participé au titre, indirectement, et à notre montée en Ligue des Champions, car le club a pris conscience de certaines choses. Puis, sur les dernières années, on a rencontré Nicolas de Tavernost tous les ans et eu des entretiens houleux avec les dirigeants du club. Combien de fois on a été au Haillan pour demander des comptes ?! Même Tavernost, on l’a secoué ! Des banderoles pour demander de l’ambition à M6, il y en a eues. Mais à côté de ça, on ne peut pas leur enlever le fait qu’ils ont toujours su assumer leurs responsabilités et que, sur les 20 dernières années, peu de clubs français peuvent revendiquer un tel palmarès. Pour être crédible dans la critique, il ne faut pas être de mauvaise foi sur ce qui est bon aussi. Mais ce n’est pas pour ça qu’on est des pro-M6, surtout que là, leur fin, elle est carrément problématique. Ils sont en train de la louper leur sortie. Et si, par le passé, on a salué leurs prises de responsabilités, là on a l’impression qu’ils ne les prennent plus et qu’ils se débarrassent des Girondins de façon bien peu loyale et contraire à tout ce que Nicolas de Tavernost nous dit depuis des années.

Quand j’ai débattu, sur France 3, avec Nicolas Florian, maire-adjoint de Bordeaux, je lui ai dit que je trouvais qu’on était bien gentil avec M6… M6, en tant que diffuseur, n’a pas eu la Coupe du Monde, mais ils ont eu les droits de l’équipe de France et je pense que les Girondins y sont un peu pour quelque chose. M6 a mis les pieds dans le football grâce aux Girondins de Bordeaux, donc il faut arrêter de nous prendre pour des abrutis. Depuis 8 ans, ils pleurent en disant qu’ils mettent 10M€ dans le déficit. Effectivement, ils le font, mais là ils cherchent à les récupérer en vendant le club pour ce prix-là, de la dette du club envers eux, donc ça changera leurs difficultés puisque finalement ils ne perdront rien… L’action en bourse d’M6 a pris 10%, quand même. Donc ça va. Et là, vu à qui ils veulent vendre… Le projet de DaGrosa n’est pas du tout rassurant, à moins d’être un optimiste béat, ou un anti-M6 primaire. Pourtant, ça saute aux yeux que c’est risqué. A l’époque, M6, on a été les chercher, et c’est Jean-Louis Triaud qui a convaincu Tavernost, et bien c’est maintenant à Tavernost à présent d’aller voir un Xavier Niel, ou je ne sais qui d’autre comme grande fortune, pour le convaincre de venir, par passion, par intérêt, parce que les Girondins c’est un beau club, une belle ville, une belle région, un monument, un beau public, une belle histoire ! Donc allons vendre tout ça, et pas à quelqu’un dont le projet c’est juste de gagner de l’argent pour le redistribuer à des actionnaires. Il faut un investisseur qui fasse avancer le club, quitte à perdre de l’argent en investissant. Dans le football, on ne vient pas pour gagner de l’argent : personne ne le fait ou presque. Abramovitch, à Chelsea, il perd des ronds et il a mis 10 ans à être champion d’Europe, à Marseille, Louis-Dreyffus a perdu 400 millions d’euros ! Qui gagne de l’argent dans le foot ?! Arrêtons… »

Florian Brunet : "M6, si vous voulez qu’on tape sur eux, je peux faire une demi-heure, aucun souci !"

En continu