F. Brunet : "Le jugement de la DNCG, plutôt courtois, a quand même suffi pour alerter tout le monde"

F. Brunet : "Le jugement de la DNCG, plutôt courtois, a quand même suffi pour alerter tout le monde"

Le - Interview GA - Par

Expliquant, encore une fois, en quoi ; selon lui et les Ultramarines dont il est l'un des porte-parole ; le projet de General American Capital Partners pour reprendre les Girondins de Bordeaux était dangereux, Florian Brunet n'est cependant pas étonné que Joseph DaGrosa (le dirigeant du fonds d'investissement GACP) ait eu une validation d'ensemble de la Direction Nationale du Contrôle de Gestion, même si cette dernière a émis des bémols sur plusieurs points (recettes et endettement).

Les propos sont issus de l'émission 'Girondins Analyse' de ce vendredi (le podcast complet est disponible ICI) :

« Que GACP ait passé la DNCG, c’est normal, pas étonnant. La DNCG, ce n’est que du court terme qu'ils jugent, tous les ans. Donc là, et grâce à la vente de Malcom, il y a de la trésorerie, de l’argent à l’instant T, alors c’est bon. Voilà. Et dans leur jugement du projet, ils ont été plutôt courtois en disant ‘un petit peu optimiste’… Mais ça a quand même suffi pour alerter tout le monde. Mais sinon, ils ne regardent que le court terme, sur une année, et aujourd’hui la situation financière est saine, avec l’argent de la vente de Malcom qui a assaini les finances. On est environ à + 20M€ en trésorerie. »

F. Brunet : "Le jugement de la DNCG, plutôt courtois, a quand même suffi pour alerter tout le monde"

En continu