Alain Juppé : "M6 a considéré l'évaluation de la DNCG comme un feu vert, je considère un feu orange"

Alain Juppé : "M6 a considéré l'évaluation de la DNCG comme un feu vert, je considère un feu orange"

Le - Vente des Girondins - Par

Au cours de son point-presse de ce jeudi, sur le report du grand vote de Bordeaux Métropole quant au rachat des Girondins, le maire bordelais, Alain Juppé, a précisé qu'en plus de ses recommandations financières faites aux Américains voulant reprendre le FCGB quant à leur gestion du ratio fonds propres/endettement, la Direction Nationale du Contrôle de Gestion avait émis le souhait qu'un Français soit nommé président du club. Dans l'ensemble, Juppé se réfère beaucoup à l'avis de la DNCG, qui n'a pas dit non à General American Capital Partners et à ses associés, mais a des réserves quant au business plan présenté.

"J'ai attendu l'avis de la DNCG - dont c'est le métier -, après audition d'M6 et des repreneurs, qui a donné son évaluation sur le projet de cession. M6 a considéré cette évaluation comme un feu vert, pour ma part je considère plutôt que c'est un feu orange. Au vu de certaines formulations, des précisions sont appelées, de mon point de vue. La DNCG considère donc que les prévisions de recettes sont relativement modérées, ok, mais évoque des économies de charges de plus de 10 millions d'euros dès cette saison 2018-19, et ça ça a capté mon attention : qu'est-ce que ça veut dire ? Il y a des incertitudes et je voudrais que les explications soient données de manière explicite, plus que ce n'est le cas aujourd'hui.

Nicolas de Tavernost :

Sur l'endettement, on m'avait, dans un premier temps, bien expliqué que le club repartait vierge de toutes dettes, en particulier celle envers M6, complètement annulée. Mais je découvre, aujourd'hui, via des documents datant de quelques jours à peine, que ce n'est pas tout à fait le cas. Certes, la dette du club envers M6 est annulée, mais le club en contracte une nouvelle, et à hauteur de plusieurs dizaines de millions d'euros. Or cette configuration n'était pas prise en compte dans les documents mis en circulation pour notre délibération, qui était prévue ce 28 septembre.

(...) Enfin, nous avons un point d'interrogation sur la gouvernance et je note que la DNCG souhaite également que le repreneur précise ses intentions en ce qui concerne la gouvernance du club et que cette gouvernance soit confiée de préférence à un citoyen français, plutôt qu’à un expert du baseball ou du football américain. Pour toutes ces raisons, et au regard des incertitudes, j'ai pensé qu'il fallait prendre un peu plus de temps pour obtenir toutes les informations et les précisions nécessaires. C'est pourquoi j'ai demandé à Monsieur DaGrosa, le dirigeant de GACP, d'accepter de venir devant les commissions réunies et de répondre aux questions posées, qui seront aussi suggérées, je pense, par tous ceux s'intéressant de près au dossier, dont les Ultramarines, que j'ai reçus il y a peu... Mais aussi par la presse. Et à la lumière des précisions qui nous seront données le 11 octobre, je demanderai, le lendemain, aux élus de la Métropole de se prononcer. Monsieur DaGrosa m'a donné son accord sur cette procédure, ainsi que M6, et nous avons calé ce calendrier avec la volonté de mettre sur la table toutes les informations nécessaires."

Alain Juppé : "M6 a considéré l'évaluation de la DNCG comme un feu vert, je considère un feu orange"

En continu