Nicolas Paolorsi : "GACP était inquiet par le fait qu'Henry puisse débarquer avec son réseau"

Nicolas Paolorsi : "GACP était inquiet par le fait qu'Henry puisse débarquer avec son réseau"

Le - Médias - Par

Hier soir, sur RMC, quelques heures AVANT que l'on apprenne pour de bon que Thierry Henry refusait d'entraîner les Girondins de Bordeaux, le journaliste Nicolas Paolorsi, suivant notamment les Girondins de Bordeaux, donnait ses infos sur les difficultés des négociations entre M6, GACP et l'ancien grand attaquant d'Arsenal et des Bleus.

"Premièrement, il y a le salaire. On parle de 1.5 à 2M€ par saison + des demandes familiales et logistiques assez importantes, qui font grimper la facture ; et c'est un gros point d’interrogation pour les américains. Aussi, Thierry Henry voudrait des garanties sportives, du recrutement, au minimum 3, au maximum 5 joueurs de plus... Et ça, ça fait vraiment tiquer GACP, qui doute. (...) A la base, dans l'accord de principe entre M6 et Henry, on n'était pas sur un tel salaire. Le fait qu'Henry se rende compte qu'il était un peu le seul nom, ça a fait grimper ses émoluments demandés. Son agent a aussi rajouté des demandes logistiques et familiales, et du coup, Nicolas de Tavernost, qui fait tout pour essayer de l'attirer Thierry Henry, s'agace ; tandis que les américains de GACP sont inquiets pour autre chose : le fait qu'Henry puisse débarquer avec son réseau, alors que l'agent Hugo Varela, avec GACP, voulait imposer le sien. Les américains auraient donc peur que le réseau d'Henry soit trop important et que ce ne soient plus eux qui gèrent le club au final. Alors qu'ils ne sont même pas encore à la tête des Girondins pour de bon.

(...) D'ailleurs, la vente, elle n'est pas encore actée. Il faut bien le dire. Mais pour Henry, il faut bien rappeler que c'est le souhait et la priorité d'M6, à la base, qui l'a ensuite fait valider à GACP. Vu que la vente n'est pas encore actée, mais seulement en phase de closing ; de négociations exclusives ; avec aussi un vote très important de la métropole pour valider le tout - ou non - fin septembre, M6 est toujours propriétaire du club à cet instant. Donc si GACP explose en vol et se retire, le club sera toujours géré par le groupe M6, et c'est pour ça qu'M6 veut imposer son entraîneur. Les Girondins, ils ne sont pas encore vendus à GACP. Aussi, d'après nos infos, au sein-même du fonds d'investissement on n'est pas d'accord. Il y a des pro-Henry et des personnes qui sont contre... C'est vraiment M6 - et pour le coup on ne pourra pas leur en vouloir - qui fait absolument tout pour attirer Thierry Henry. Et si ça capote ce ne sera pas de la faute du clan M6."

Nicolas Paolorsi : "GACP était inquiet par le fait qu'Henry puisse débarquer avec son réseau"

Contenu sponsorisé

En continu