D. Riolo : "Sousa ne serait pas le premier bon coach à se faire pigeonner"

D. Riolo : "Sousa ne serait pas le premier bon coach à se faire pigeonner"

Le - Médias - Par

Sceptique, encore et toujours (et depuis le départ) sur le projet du nouveau Bordeaux à l'américaine, Daniel Riolo n'accable pas Paulo Sousa, l'entraîneur du FCGB au très mauvais bilan depuis sa venue en mars, mais se demande s'il ne s'est pas fait avoir par les dirigeants :

"Il veut des recrues au milieu, mais... est-ce qu'il va les avoir ? C'est surtout ça la question. En fait, avec Paulo Sousa, il faudrait se dire qu'il vient de démarrer, car quand il est arrivé au milieu de la saison dernière c'était un peu comme s'il regardait de l'extérieur en essayant de se familiariser avec l'effectif en voyant qui il allait garder et pas garder. Donc, pour ça, il faudrait presque le sortir du bilan depuis son arrivée, en fin de saison précédente, même si ça s'est passé. Il faudrait se dire qu'il commence maintenant, même s'il n'y a qu'1 point sur 6 après 2 journées de Ligue 1. Et moi, sur ça, je veux bien y croire, parce que l'homme Paulo Sousa, vu ses principes de jeu, j'ai envie de le soutenir, j'aime ses idées ; mais c'est pas ça qui m'inquiète le plus dans ce club...

C'est plutôt ce qu'il y a derrière, quels sont les hommes et avec quels réseaux ils veulent travailler ; pour voir s'ils vont donner un peu de matière première à Paulo Sousa. Après, est-ce que, finalement - et ce ne sera pas le premier bon entraîneur à, en gros, se faire un peu pigeonner -, on ne lui a pas vendu un projet pour en faire un différent ce que lui avait compris ? Mon inquiétude, c'est ça..."

D. Riolo : "Sousa ne serait pas le premier bon coach à se faire pigeonner"

Contenu sponsorisé

En continu