Laurent Calippe : "Ulrich Ramé n’a plus son mot à dire"

Laurent Calippe : "Ulrich Ramé n’a plus son mot à dire"

Le - Mercato - Par

Inquiet pour le présent et l'avenir des Girondins de Bordeaux, surtout avec cette direction actuelle, dont il dénonce les méthodes de management, l'ex recruteur des Girondins de Bordeaux, Laurent Calippe, trouve que, malgré la venue de Laurent Koscielny, le mercato d'été des Marine et Blanc est mal géré.

Dans son entretien pour Get French Football News, il explique notamment que le FCGB est passé, cet été, à côté de deux très bons coups - selon lui - sur lesquels il travaillait, à cause de sa nouvelle organisation et de ses choix qu'il estime douteux :

"Pour le moment, je ne pense pas du tout que le mercato soit bon, même si Koscielny est l'arbre qui cache la forêt ! Du côté positif, il y a le Coréen Hwang. Nous le surveillions déjà l'année dernière mais nous ne pouvions pas le faire venir car en Corée il devait faire son service militaire et il ne l’avait pas encore fait, alors il a remporté la Coupe d'Asie et en a été déchargé. Mais nous suivions Hwang depuis des mois et nous pensions qu'il était un bon joueur, une bonne personne et une bonne exposition en Corée. Par contre, Benito, Mexer et Kwateng ne sont absolument pas nos choix. La politique de Macia est de faire venir des joueurs gratuitement, or les trois étaient libres et ils ont surtout été pris car ils ne coûtaient rien à Bordeaux. Benito, par exemple, il est lent et donc pour jouer en 3-4-3 il ne peut pas être piston. Nous avions prévu de faire venir Romain Perraud, de Nice, le meilleur arrière gauche de Ligue 2, prêté la saison dernière au Paris FC. Nous aurions pu l'avoir pour 2 millions d'euros, alors qu'il n'a que 23 ans et que de nombreux clubs l'intéressaient mais qu'il était prêt à venir à Bordeaux. J'avais parlé à ses agents, Nicolas Dieuze, Stéphane Canard et Stéphane Trevisan, et ils étaient tous pour sa venue donc nous les avions déjà mis en contact avec Ulrich Ramé (directeur technique), dès mars. Mais Ramé n’a plus son mot à dire et Macia ne s’intéresse pas à lui

Sousa nous avait dit dès le départ comment il voulait jouer pour qu'on recrute en fonction de ça et c’est la raison pour laquelle nous avons fait venir le petit Bellanova du Milan AC, qui a un vrai moteur, est très rapide et peut faire des bonnes passes. Perraud aurait été la contrepartie parfaite sur l’autre flanc. Mais vous verrez, c’était une évidence : Perraud a coûté 2 millions d’euros à Brest, son salaire avoisinant les 35 000 euros, mais il va exploser et les clubs anglais vont se jeter sur lui et le prendre à 12 ou 15M€ parce qu’il n’y a pas beaucoup d’arrières comme ça à gauche. Pour Bordeaux, ç'aurait été une plus-value garantie. Benito, en revanche, je ne comprends pas. On va le revendre à qui ? Pareil pour Mexer. Même Kwateng... Il n'était même pas titulaire à Nantes. Mais on le signe car il est gratuit en transfert ! Le coach Paulo Sousa doit souffrir de ce qui se passe.

On travaillait aussi à faire venir Hichem Boudaoui, l’international algérien. C’est un talent brillant au milieu, qui n’a que 20 ans. Mais c’est un autre joueur que nous avons repéré et qui ne vient pas, alors que Sousa voulait des milieux, même s'il n’aurait rien coûté en transfert. Bordeaux n’aurait payé que son salaire, je pense que c’était autour de 15-20 000€, il serait resté au moins un an et si Bordeaux le vendait son club de Paradou aurait pris 70%. Donc je ne comprends vraiment pas... Nous ne prenions là aucun risque et tout le monde dit que c’est un excellent footballeur. Youcef Atal, de Nice, vous le dira, et si vous voulez me dire ce que vous pensez de Boudaoui, regardez le match Algérie - Tanzanie à la dernière CAN..."

Pas reconduit par les Girondins, Laurent Calippe est donc sur le marché depuis peu et se lâche sur le club dont il a été scout pendant quelques mois.

Laurent Calippe : "Ulrich Ramé n’a plus son mot à dire"

Contenu sponsorisé

En continu