L. Calippe (ex scout du FCGB) attaque les méthodes d'H. Varela et E. Macia

L. Calippe (ex scout du FCGB) attaque les méthodes d'H. Varela et E. Macia

Le - Interview - Par

Dans un long entretien qu'il accorde à Get French Football News, l'ancien scout du FCGB, Laurent Calippe, vide son sac sur plusieurs points.

Très critique sur le mercato actuel des Marine et Blanc, il en veut aux Girondins, qui viennent de se séparer de lui soudainement sans l'avoir prévenu en amont et pour mettre en place une cellule avec des personnes à qui il reproche de ne même pas travailler pour le club, comme pour Hugo Varela (patron du sportif et membre du nouvel actionnariat américain) d'ailleurs :

"Le club a été racheté, Eduardo Macia est arrivé avec son équipe en mai et les recruteurs en place ne faisaient clairement pas partis des plans. Nous avons tous été virés. Ils ne se sont pas souciés de savoir si nous étions bons ou pas, nous n'étions pas avec eux. Ce qui est amusant et ce qui m’a fait sourire c’est qu’à Bordeaux nous étions tous des employés et nous travaillions pour Bordeaux. Et maintenant, pratiquement tous les scouts de Bordeaux sont indépendants et ne vivent même pas en France. Je ne saurais vous dire pour qui ils travaillent, mais pas pour Bordeaux. Cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas compétents - je suis sûr qu’ils le sont -, mais tout est question d’économie d’argent. Si je suis amer, ce n’est pas car le club n'a plus eu envie de mes services, car cela arrive à tout le monde. Mais j'aurais simplement préféré qu'ils soient honnêtes et qu'ils me l'aient dit en mai. Pas fin juillet, une semaine avant la fin de mon contrat, après m'avoir dit qu'ils allaient prolonger mon contrat aussi ! Ils ont fait ça avec tout le monde, pour nous utiliser jusqu'au bout.

(...) Sousa est un très bon entraîneur. Mais je pense qu'on lui a menti en ce qui concerne le recrutement qui devait avoir lieu, qu'il s'attendait à quelque chose de différent. Là, le recrutement est simplement bizarre. C’est pourquoi je ne respecte pas du tout Macia ou Varela. Tout le monde loue Macia, mais il n’a rien fait nulle part. Si vous suivez sa carrière, il n’a rien fait de spécial nulle part. Pour moi, il n’était pas nécessaire de faire venir Macia. Ulrich Ramé était génial. Il n’était là que depuis deux ans, mais après des études pour se préparer il a fait venir les bonnes personnes, dont moi de Montpellier et il construisait de très bonnes choses. Mais il a été 'abattu' et maintenant il ne fait plus rien à Bordeaux, il n’a pas son mot à dire. C’est vraiment dommage.

(...) Hugo Varela, allez chercher sa position officielle. Vous serez très surpris. Et dans tous ceux payés par le club, cherchez Varela, cherchez Macia, cherchez Souleymane Cissé, directeur technique de l’académie des jeunes. Cherchez-les sur la liste de paie de Bordeaux. Ils sont là tous les jours, vivent à Bordeaux, donc, ils devraient être sur la liste de paie des Girondins. Ce sont des questions peu claires qui nécessitent une enquête. Mais j'espère quand même de tout mon cœur que Bordeaux réussira. L'intérêt commun est toujours plus important que l'intérêt personnel. En mettant de côté tous les problèmes de déontologie avec Varela et Macia, Bordeaux c'est un grand club, ils ont un bon président avec Frédéric Longuépée, ils ont Ulrich Ramé et ils ont beaucoup de gens bien. Je suis vraiment très attaché au club. Et ça m'a fait mal de le quitter."

Un tableau noir, très noir décrit par Laurent Calippe.

L. Calippe (ex scout du FCGB) attaque les méthodes d'H. Varela et E. Macia

Contenu sponsorisé

En continu