[Bilans 18 - 19] : Andreas Cornelius et Yann Karamoh, merci et au revoir

[Bilans 18 - 19] : Andreas Cornelius et Yann Karamoh, merci et au revoir

Publié le - Par - La Rédac.

Deux éléments offensifs ont été prêtés aux Girondins lors de la saison 2018-2019 : Andreas Cornelius et Yann Karamoh. Voici le rude bilan de chacun.

Andreas Cornelius, le joker pas au niveau

À la recherche d'un puissant avant-centre buteur au style de "target man" depuis quelques saisons déjà, le FCGB a tâtonné sans succès lors du mercato estival 2018, multipliant les pistes mais aussi les échecs : un long feuilleton autour du buteur de Fluminense Pedro (finalement trop cher), une relance du dossier Luuk De Jong (que Gustavo Poyet n'a pas voulu, comme Jocelyn Gourvennec un an avant lui) et même l'idée d'un comeback d'Emiliano Sala (RIP Emi) auront notamment marqué l'été girondin en ce qui concerne les rumeurs d'arrivées en attaque.

À défaut de boucler ces pistes, les Marine et Blanc, empêtrés dans leur cogestion entre ancien et futur actionnaire(s), se sont alors tournés vers Andreas Cornelius, signé le dernier jour du mercato. Prêté avec option d'achat, le géant danois de 26 ans n'aura pas marqué la Gironde de son empreinte, mais aura livré quelques prestations intéressantes. Un statut de joker, plus que de titulaire, aura finalement collé à la peau du joueur qui devrait à nouveau être cédé par l'Atalanta cet été, car il ne s'est pas relancé en France.

Perturbé par une blessure à l'aine en seconde partie de saison, Cornelius aura inscrit 3 buts - tous comme remplaçant - en 29 apparitions avec le FCGB. Petite anecdote : la Ligue 1 le retiendra comme le recordman 18-19 du nombre de duels remportés dans un match, qu'il aura signé à Guingamp. Ses jolis buts à Lyon (1-1), contre Paris (2-2) et son but de raccroc contre Dijon (1-0) auront quand même été précieux, comme son jeu en pivot ; même s'il ne savait faire... que ça.

Si les Girondins avaient voulu acquérir ce joueur, la somme de 7-8M€ aurait dû être déboursée. Un montant élevé au vu du niveau de Cornelius et de ses statistiques. En comparaison, Jimmy Briand, arrivé libre au FCGB, a fait beaucoup mieux du haut de ses 33 ans (34 en août). Dommage pour Andreas. Mais le terrain a parlé.

Sa note G33 :

4.8/10 sur 10 matchs notés

Son bilan stats :

29 matchs joués

10 titularisations

1170 minutes jouées

3 buts

3 passes décisives

4 cartons jaunes

Yann Karamoh, du talent mais une attitude à revoir

Pour sa part, Yann Karamoh - qui aurait pu aller à Sainté - arrivait lui en Gironde avec le statut du jeune "crack" prometteur à relancer. Son prêt de l'Inter Milan sans option d'achat, le 31 août (comme Cornelius), venait apporter de la concurrence à François Kamano et sécuriser l'intégration en douceur de Samuel Kalu, pour donner une solution supplémentaire au secteur offensif des Girondins, orphelins de Malcom.

À l'aise techniquement mais perfectible tactiquement, l'ailier international Espoirs français de 20 ans formé à Caen se sera illustré en début de championnat, avec un but à Guingamp (succès 1-3) puis un très joli but contre Nantes (3-0). Très irrégulier, celui que Ricardo Gomes avait voulu un temps garder, termine avec 3 pions (dont un décisif après un raid solitaire donnant la victoire 2-1 à Angers à la dernière seconde) et 3 passes décisives (dont une contre le Paris S-G, lors d'un 2-2 où il sera élu homme du match), toutes données à Jimmy Briand. Pas touché par les pépins physiques, le natif d'Abidjan aura quand même eu des absences, sur le terrain (nonchalance), mais surtout à cause de ses frasques en coulisses.

Irrespectueux envers le FCGB et ses entraîneurs, Yann Karamoh, dont les soucis de comportement ne sont pas récents, aura été sanctionné par une mise à l'écart. Il aura donc connu une nouvelle saison décevante, malgré son talent. Passionné par les couleurs de l'Inter Milan, qu'il a souvent affichées sur les réseaux sociaux au cours de la saison précédente en se languissant d'un retour en Lombardie, YK devrait bien revoir Milan... mais de manière très temporaire : aujourd'hui, Parme serait dans les rangs pour l'accueillir. De son côté, Bordeaux n'a finalement même pas tenté de le conserver et l'Inter ne devrait pas le retenir non plus. Sans regrets !

Sa note G33 :

4.57/10 sur 15 matchs notés

Son bilan stats :

32 matchs joués

17 titularisations

1691 minutes jouées

3 buts

3 passes décisives

2 cartons jaunes