N. Paolorsi : "GACP a une méthode (...) mais pas énormément d'argent..."

N. Paolorsi : "GACP a une méthode (...) mais pas énormément d'argent..."

Le - Mercato - Par

Nicolas Paolorsi, journaliste pour RMC et suiveur de l'actualité de nos Girondins de Bordeaux, a tenté de clarifier la nouvelle organisation et le fonctionnement du club sous pavillon américain, avant LE mercato d'été 2019 tant attendu :

"Alors... C'est assez particulier comme méthode - mais il y en a une - : il y a un volet sportif et puis un volet merchandising. Dans les faits, le président Frédéric Longuépée est plus un directeur général, car il n'agit pas du tout sur le sportif. Le patron du sportif, c'est Hugo Varela. Et il collabore aussi avec l'actionnaire, GACP, pour mettre en place la politique sportive. Mais c'est compliqué, car GACP est le fonds propriétaire, mais il est financé par un plus gros fonds, King Street, et a emprunté auprès d'un autre, Fortress. C'est un système de poupées russes.. Je vous ai perdus ou pas ? (rire)

Pour en revenir au sportif, en dessous de Varela, il y a Eduardo Macia. C'est lui qui va gérer le recrutement, car il a du réseau et a travaillé à Liverpool, Valence ou bien encore à Leicester. Mais il ne fait que les transferts et ne communique pas. Souleymane Cissé ? Lui, il va s'occuper de la formation et va fonder un nouveau système, avec des passerelles entre les pros et les jeunes. Et ça bouge déjà avec des départs de coaches. Ulrich Ramé ? Il est directeur technique et il travaille avec Macia, sous sa direction. Il essaye d'imposer ses réseaux en France, mais il travaille surtout sur les féminines, car son influence au club a nettement diminué. Il a peu d'impact.

La cellule de recrutement ? Elle s'étoffe. Je n'ai pas tous les noms, mais ils ont recruté des scouts, notamment l'ancien joueur de Bordeaux, Jakob Friis-Hansen. Ils essayent d'être plus présents sur le marché des jeunes français, car c'est une filière pas assez explorée selon GACP. Donc ça se met en place petit à petit, avec des recruteurs historiques qui partent. Et maintenant, il va falloir recruter... Mais là, le souci, c'est qu'il n'y a pas énormément d'argent. En interne, ils disent qu'ils n'ont pas de fonds propres pour faire des achats à 10 ou 15M€ sans avoir vendu d'abord. En plus, l'effectif est colossal, avec plus de 37 joueurs sous contrat pro, donc on veut se séparer de certains joueurs et la liste elle a déjà été faite par l'entraîneur, Paulo Sousa. Par contre, derrière, pour recruter, c'est vrai qu'il n'y a pas de marge de manœuvre. Cependant, GACP va faire le nécessaire pour offrir de jolis salaires à des joueurs fin de contrat."

N. Paolorsi : "GACP a une méthode (...) mais pas énormément d'argent..."

En continu