F. Longuépée : "Impulser un changement en investissant à bon escient"

F. Longuépée : "Impulser un changement en investissant à bon escient"

Le - Interview - Par

Questionné par le site du 'Magazine des Décideurs', le président des Girondins de Bordeaux depuis quelques mois, Frédéric Longuépée, réaffirme sa façon de voir les choses, plus axée business que sportif, car telle est sa vision (assumée) de son rôle de dirigeant, lui qui avait été directeur général adjoint en charge des relations... commerciales du Paris Saint-Germain dans le passé.

"Ce milieu du sport s’est profondément professionnalisé. Donc il a ­irréversiblement changé. Le sport de haut niveau doit, à mon sens, bannir la gestion « associative » propre aux petits clubs de village. Le rôle d’un dirigeant est de piloter les clubs sportifs comme de véritables entreprises. Ma passion pour le sport elle est ainsi aujourd’hui dirigée vers cette transformation. (...) Moi, je travaille avec beaucoup d’humilité. Roland Garros (il a dirigé la Fédération Française de Tennis, NDLR) ou les Girondins de Bordeaux étaient là avant nous et seront là bien après. Les ­institutions sont toujours plus fortes que les individus qui les composent. En revanche, j’ai la volonté forte d’apporter ma pierre à ­l’édifice et de rendre le club un peu meilleur qu’il ne l’était à mon arrivée.

(...) Il faut être passionné, sinon il est difficile d’y consacrer autant de temps et d’énergie. La passion est à mettre au ­service du ­quotidien, sans se laisser griser. Il faut être pleinement consacré à cette activité pour bien répondre à l’attente des supporters. Il est essentiel de respecter le club dans lequel on travaille. Et cela serait incroyablement irrespectueux de vouloir tout bouleverser ici d’un simple claquement de doigts. Mais nous devons toutefois impulser un changement en investissant à bon escient et au bon moment dans les hommes et les ­structures. Ce club mérite de rejoindre plus régulièrement les places européennes et il faut probablement bouger un peu les lignes pour y parvenir. Il serait en effet utopique de s’attendre à un résultat ­différent en ­agissant de la même manière."

F. Longuépée : "Impulser un changement en investissant à bon escient"

Contenu sponsorisé

En continu