F. Longuépée : "Bordeaux est une chance, mais il faut s'en montrer digne"

F. Longuépée : "Bordeaux est une chance, mais il faut s'en montrer digne"

Le - Interview - Par

Ayant de grandes ambitions sportives et aussi économiques, dont celle de remplir, d'ici 5 ans, le stade à hauteur de... 85% (!?), le FC Girondins de Bordeaux est en train de mettre en place le cadre pour tenter d'arriver à tout ça, appliquant ainsi la "méthode" de ses nouveaux actionnaires américains.

C'est ce qu'a expliqué en détails le président du FCGB, Frédéric Longuépée, qui s'étend ici - pour France 3 Nouvelle-Aquitaine - sur l'enjeu du développement de la marque pour augmenter les revenus du club :

"Bordeaux est, effectivement, une chance. Je pense qu'assez peu de clubs en France peuvent se targuer d'avoir une ville dont la notoriété est équivalente à celle de Bordeaux. En revanche, il faut qu'on puisse s'en montrer digne. C'est à dire qu'on puisse s'approprier Bordeaux, mais d'abord en être à la hauteur. Et pour ça, il faut, comme je vous le disais, avoir des joueurs engagés et investis, qui mouillent le maillot et soient fiers de le porter, afin que nous soyons crédibles, au final, dans l'appropriation de toutes les valeurs d'élégance et de prestige qui sont attachées à la marque Bordeaux.

Et donc, notre travail, ça va consister à identifier quelles sont toutes ces valeurs attachées à Bordeaux puis de regarder comment on peut les transposer au monde du sport. Mais il est évident que d'avoir cette ville, et d'être présent à Bordeaux est une chance inouïe. Et, encore une fois, il faudra s'en montrer digne ? Un rapprochement avec les grands vignobles ? Oui, évidemment. Mais dans le respect des intérêts mutuels de chacun, car comme on le sait c'est compliqué d'être en dehors des clous par rapport à la loi Évin. Mais j'aime bien l'idée de... Quand on évoque les valeurs attachées à Bordeaux, à la culture de cette ville et de cette région, je pense à la vigne, à la patience, au travail de la terre, jusqu'à l'éclosion du nectar dans un verre de vin. Et nous, on est aussi dans ce travail-là : cultiver des talents. Mais il faut de la patience, de l'engagement, une culture du sacrifice, pour à la fin révéler des talents sur le terrain. Il y a donc des parallèles assez intéressants, et il faut être assez fin dans leurs formalisations. Mais oui, l'opportunité qui nous est confiée avec cette ville à la renommée incroyable est un atout considérable pour nous développer localement, nationalement mais aussi à l'international. Il y a assez peu de villes, encore une fois, qui sont autant connues que Bordeaux à l'international."

F. Longuépée : "Bordeaux est une chance, mais il faut s'en montrer digne"

Contenu sponsorisé

En continu