Alexandre Lauray : "C'est bien, mais on va voir ce qu'il se passe après"

Alexandre Lauray : "C'est bien, mais on va voir ce qu'il se passe après"

Le - Réactions - Par

Plus "vieux" des trois défenseurs centraux alignés hier lors de la défaite 3-0 à Sainté, Alexandre Lauray (22 ans, contre 19 pour l'autre débutant, Till Cissokho, et 20 pour le "cadre", Jules Koundé) raconte à GOLD FM, la radio du club, comment s'est déroulé son premier match en pro ainsi que les bilans qu'il en tire.

Les mots de l'ancien du Toulouse FC, venu à Bordeaux l'été dernier :

"C'est la Ligue 1, ça va plus vite, mais voilà... il faut s'habituer et vite rentrer dans le rythme. Aussi, c'est quand même le chaudron, donc il ne fallait pas être perturbé par l'environnement. Je devais rester concentré, pour ma première, et j'ai fait abstraction de tout ça. Je trouve que ça s'est bien passé. Jouer en pro, c'est l'espoir de tout footballeur. Donc voilà, c'est bien d'avoir joué, mais on va voir ce qu'il se passe après. En tout cas, le groupe est très bon, très cool avec les jeunes, aucun souci avec ça !

Le résultat, c'était quand même pas la joie, bien évidemment : perdre 3-0 ça fait mal aux têtes. J'espère qu'on va vite se relever car d'autres échéances arrivent. Le coach n'était pas très satisfait de quelques positionnements, mais voilà on avait dit - et puis redit à la mi-temps - qu'on allait les chercher haut, qu'on continuait à presser. On était venu pour faire quelque chose, mais voilà, sur un coup du sort, la VAR... Je ne sais pas s'il y a main ou pas, mais quand c'est contre nous c'est dur. J'imagine quand même qu'il y a bien main. Après, ce sont les nouvelles règles du football, donc il faut s'y adapter."

Alexandre Lauray : "C'est bien, mais on va voir ce qu'il se passe après"

En continu