Driss Trichard : "J'ai envie d'y retourner, d'y rester, c'est le plus dur"

Driss Trichard : "J'ai envie d'y retourner, d'y rester, c'est le plus dur"

Le - Réactions - Par

Sports Inside diffuse une réaction plus complète de l'arrière gauche girondin Driss Trichard, qui a fêté son premier match en pro avec Bordeaux, hier contre Toulouse (2-1, 25ème journée de Ligue 1), et voit cela comme une belle récompense, lui qui joue d'habitude avec la réserve, dont il est un cadre.

"C'était un plaisir, surtout contre mon club formateur. C'était ma première comme titulaire en Ligue 1, donc j'avais un peu de pression, mais de la bonne pression. La victoire est bénéfique pour moi et le groupe. Moi, je devais ne pas me mettre trop de pression et jouer mon football, ne pas regarder autour et jouer mon jeu en étant concentré. Après, la priorité c'est l'équipe, la performance individuelle vient après. Là, on avait besoin de 3 points, donc ils sont pris et c'est bien.

Si je me suis douté que j'allais jouer ? Oui et non... J'étais prêt à toutes les situations : démarrer, rentrer en jeu, être 19ème homme... Je ne savais pas, mais j'étais prêt à tout et donc c'est bénéfique pour moi. J'ai su samedi matin, après l'entraînement, que j'étais dans le groupe et puis hier matin (dimanche), à la causerie, que j'allais débuter. Pour moi, c'était bien, mais ça ne m'a pas perturbé dans mon jeu. Maintenant, j'ai envie d'y retourner, d'y rester, mais c'est le plus dur dans le football. Donc à présent, il faut continuer de travailler, ce qui est le plus important. 

Le match ? Quand Toulouse a égalisé, ça nous a fait un peu peur, mais j'ai eu confiance en mon équipe, en nos ressources. Mentalement, on est fort, donc on a réagi bien à 1-1, mais je le savais qu'on pouvait le faire. Pour moi, tout s'est bien passé, les coéquipiers et le coach m'ont bien parlé avant le match, pour qu'on soit bien compact sur le terrain. Mon maillot ? Il est dans mon sac (sourire) ! Il est pour ma maman. Je suis très content, surtout pour elle, car je sais que j'ai pas mal galéré dans le football, que j'ai fait beaucoup de clubs. Et aujourd'hui le travail commence à payer."

Driss Trichard : "J'ai envie d'y retourner, d'y rester, c'est le plus dur"

Contenu sponsorisé

En continu