Nicolas de Tavernost : "Maintenant, c'est au repreneur de jouer"

Nicolas de Tavernost : "Maintenant, c'est au repreneur de jouer"

Le - Interview - Par

Au Haillan ce jour, Nicolas de Tavernost, patron d'M6, actionnaire partant des Girondins de Bordeaux, a donc rencontré les Ultramarines (opposés à la vente du club aux Américains de GACP) mais a aussi inauguré de nouvelles installations pour la formation des jeunes du FCGB.

Interrogé par GOLD FM, NdT s'explique ainsi (sur la vente) :

"Oui, on fera notre boulot jusqu'au bout. Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, ici présent, a demandé à ce qu'il y ait une grande explication devant la commission de Bordeaux métropole, donc nous y serons et j'espère bien que les élus seront convaincus, ce qui ne fait pas de doute. Je rappelle que le vote de la métropole, le 12 octobre, ne porte que sur la garantie envers le loyer du stade, qui a été donnée par M6 et qui est reprise par les Américains. Si je n'ai aucune inquiétude ? Écoutez, nous sommes là pour expliquer le projet. Il l'a été à la DNCG, à la Ligue et au personnel du club, qui a dit oui à l'unanimité. Là, les élus de la métropole demandent des explications complémentaires, elles seront apportées. Et je pense qu'elles seront assez claires pour convaincre les élus de la métropole.

Le club est, je pense, en bon état, avec une équipe professionnelle compétente. On aurait préféré être 6èmes que 9èmes, mais on verra bien dans les prochaines semaines. Demain, un match important de Coupe d'Europe nous attend contre Copenhague, le centre de formation est bon et on n'a jamais signé autant de contrats pros pour nos jeunes, une dizaine, dont 3-4 qui jouent en pro. Donc voilà, on laisse un club en bon état, et qui en plus sera financièrement à l'équilibre et positif cette année. Donc maintenant c'est au repreneur de jouer, d'assurer les garanties qu'il a données et de faire progresser Bordeaux."

Nicolas de Tavernost : "Maintenant, c'est au repreneur de jouer"

Contenu sponsorisé

En continu