Joe DaGrosa : "Être moins dépendants de la vente des joueurs"

Joe DaGrosa : "Être moins dépendants de la vente des joueurs"

Le - Économie - Par

Questionné par Sport 24 / Le Figaro, le leader de l'actionnariat de plusieurs fonds d'investissement américains des Girondins de Bordeaux, Joe DaGrosa, se sentant plus proche des supporters désormais et disant se prendre de passion pour le club, explique aussi comment la nouvelle direction du FCGB entend créer une économie plus vertueuse autour du club, dans le cadre d'un développement voulu pour tout le championnat :

"Les clubs de Ligue 1 vendent leurs joueurs pour réduire ou combler leur déficit. Mais pour que notre championnat soit compétitif au niveau européen, on ne peut pas se permettre de vendre tous nos meilleurs joueurs. C’est là un équilibre à trouver. L’augmentation de nos droits TV et le développement de nos revenus à l’international seront cruciaux pour nous permettre d’être moins dépendants de la vente des joueurs. C’est un travail collectif de tous les clubs avec la Ligue. Les tournées estivales aux États-Unis ou en Asie vont dans ce sens. Nous venons, aussi, de recruter Hwang Ui-jo, un attaquant sud-coréen. C’est avant tout un très bon joueur, mais il nous permet aussi d’atteindre une partie du monde que nous n’avons pas l’habitude de toucher

(...) Le sport professionnel en général est un bon investissement. Mais aujourd’hui, le football est le sport au plus fort potentiel de développement car il est le plus populaire au monde. Pour 100 millions d’euros, nous avons pu acheter un club historique avec de très belles infrastructures dans une ville et une région connues dans le monde entier, à travers le vin. Bordeaux est une marque mondiale. Pour moi, racheter ce club est un très bon investissement, même si les années nous diront si le prix était le bon. (...) Il y a de plus en plus d’investisseurs pour un nombre de clubs qui, lui, reste constant. Dans vingt ans, s’ils sont bien gérés, ces clubs vaudront beaucoup plus d’argent."

Joe DaGrosa : "Être moins dépendants de la vente des joueurs"

Contenu sponsorisé

En continu