Didier Quillot et Joe DaGrosa optimistes suite aux premiers EA L1 Games

Didier Quillot et Joe DaGrosa optimistes suite aux premiers EA L1 Games

Le - Économie - Par

Remportée par Marseille, devant Saint-Étienne, Bordeaux (3ème, délégation pas encore rentrée des USA) et Montpellier, la première édition des EA Ligue 1 Games, à Washington, a été mitigée : des matches à buts, des sportifs heureux d'être là, mais des faibles voire des très faibles affluences à l'Audi Field, des joueurs et des staffs - notamment celui du FCGB, qui n'était pas partant au départ - se plaignant tous de la chaleur et même des conditions d'entraînement, avec notamment une pelouse pas géniale... Aussi, malgré des efforts faits par la Ligue de Football Professionnel pour que ce tournoi soit bien organisé, sponsorisé et diffusé, cette tournée de promotion de la Ligue 1 aux États-Unis souffre évidemment beaucoup de la comparaison avec les tournées privées des plus grands clubs, dont le Paris Saint-Germain.

Pourtant, Didier Quillot, le directeur général de la LFP, personnalité moteur dans le développement économique du foot pro hexagonal, expliquait dans un entretien accordé à Midi Libre que les EA L1 Games auraient une suite :

"Avec Electronic Arts, on a prévu de faire ça sur deux ou trois ans. Il y aura un débriefing à la fin de cette tournée, mais la L1 continuera d’aller aux USA en 2020. Sous quelle forme, avec quelles équipes ? On peaufinera."

D'après RMC, l'idée serait d'incorporer des équipes de la MLS (Major League Soccer, la D1 américaine) directement dans le tournoi et puis de tenter d'amener des équipes françaises encore plus réputées, mais aussi d'organiser le Trophée des Champions de l'autre côté de l'Atlantique.

Le Trophée des Champions, sauf à regagner la Coupe de France (ou la Ligue 1...), Bordeaux n'y sera probablement pas ; mais cela n'empêche évidemment pas le Boss Joe DaGrosa de vouloir que le club qu'il a racheté retourne dans son pays bientôt, et notamment à Miami, 'sa' ville.

C'est ce qu'il explique ainsi à CGTN :

"Je pense qu’ici, aux USA, nous sommes prêts pour le football. Les Girondins de Bordeaux, nous avons voulu les racheter avec leur histoire et faire partie de ça. Ils ont une forte tradition, que nous respectons et dont nous voulons faire partie. Je crois qu'ici, il existe une grosse opportunité de capter l'attention des fans américains, car le football est en train de grandir aux États-Unis et je pense qu'il va continuer de grandir, avec une place à prendre pour le championnat français. Je suis donc très fier que le championnat français ait adopté une attitude pro-active, avec les EA Ligue 1 Games, pour se développer. Nous allons aussi développer ces tournois, mais pas seulement aux USA, car nous allons probablement le faire en Chine aussi. La ligue française est en train de reconnaître, je pense, que nous devons faire partie d’une expérience globale du football."

On le savait déjà à travers d'autres déclarations des dirigeants, mais le développement à l'international est une des priorités du club au scapulaire !

Didier Quillot et Joe DaGrosa optimistes suite aux premiers EA L1 Games

Contenu sponsorisé

En continu