Jérôme Dauba : "On aborde la réception de Lyon sans pression, et avec l'envie de jouer"

Jérôme Dauba : "On aborde la réception de Lyon sans pression, et avec l'envie de jouer"

Le - Interview - Par

5ème (sur 12) de Division 1 Féminine, après 14 journées jouées, la section féminine des Girondins a eu la très bonne idée d'aller gagner à Albi (1-0, but à la dernière seconde) le weekend dernier, lors d'un match en retard. Avant la réception de l'ogre lyonnais*, le coach Jérôme Dauba est donc assez détendu, et l'explique à GOLD FM.


*ce dimanche 18 février, à 15H, au stade Robert Monseau de Saint-Médard-en-Jalles.


"Sur les précédents matches, notamment celui à Marseille (défaite 1-0, NDLR) qu'on ne doit jamais perdre, on avait pris des buts sur des phases arrêtées, alors on s'était dit que ce n'était plus possible. On avait insisté sur ça, à la causerie et dans la semaine, et on a super bien géré les coups de pieds arrêtés d'Albi, alors qu'elles en ont eu une vingtaine et qu'on sait qu'elle marque souvent là-dessus. Donc cette victoire-là nous relance, oui, et nous permet d'aborder sereinement le match contre Lyon.


On sait que quoi qu'il arrive durant ce match on restera 5ème. On a aussi mis le premier relégable à 7 points, donc c'est un soulagement. Il fallait vraiment gagner à Albi. Et quand on arrivait à 20 minutes de la fin en étant à 0-0, avec Albi, dangereux seulement sur phases arrêtées, j'étais très partagé... On ne savait pas s'il fallait tenter le tout pour le tout afin de gagner ou si, finalement, le match nul ne pouvait pas être un bon point, car en glanant encore quelques points on sera maintenus. Sur le banc, on a cogité pendant 30 secondes, et on s'est dit que vu notre banc on pouvait gagner, alors on a tout fait pour ça et on a réussi.


https://www.girondins33.com/storage/breves/1507579140_breve.jpg


(...) Le match contre Lyon ? Ah oui, c'est du bonus. Surtout Lyon... Autant, Paris ou Montpellier on peut encore espérer les accrocher, mais Lyon ça reste très, très compliqué. 65 buts marqués et 3 encaissés, quand même (soupir). Après, on se dit que, comme pour toutes les équipes, un coup de moins bien peut arriver, mais bon... Si elles vont faire tourner ? A l'aller, elles ne l'avaient pas fait, et on avait fait un gros match (défaite 2-0, NDLR), en tenant le 0-0 sur la seconde période, en les gênant bien, en gardant parfois le ballon par séquences. Donc on se dit que... Notre équipe est tellement incroyable, et on n'a rien à perdre en sortant du match d'Albi, car on est sûrs de rester à la 5ème place, donc ce n'est que bonus, alors on va jouer à fond. On espère faire un match plein et être - pourquoi pas ? - la première équipe à leur prendre un point, en s'appuyant sur notre prestation de l'aller. Le souci, c'est plus que derrière on a deux weekends sans jouer, avec une trêve internationale, et que ce sera dur de combler. Mais Lyon, c'est vraiment du bonus, avant d'aborder Rodez et Guingamp. En tout cas, on abordera cette rencontre sans pression et avec l'envie de jouer, comme à chaque fois.


Mentalement, on sait que l'équipe est forte, déterminée, qu'elle a du cœur ; alors si en plus il y a du monde pour nous pousser... On sait que ce sera dur, forcément, que Lyon va nous malmener, nous faire souffrir ; mais on espère l'exploit, forcément. Même si on redoute que elles elles soient sur le rythme de la Ligue des Champions et que tout leur réussisse. Si c'est le cas, ce sera très, très, très dur. Cette saison, à part contre nous, Montpellier et Paris, elles arrivent en général à mettre plus de 5 buts, même en Ligue des Champions, donc elles jouent tout à fond, elles ne sont pas dans la culture de la gestion ; et si tout roule facilement elles peuvent marquer 10 buts... Elles en ont mis 9 au Paris FC, et pourtant c'est le PFC. Je trouve que cette saison, en plus, elles vont encore plus vite et ont évolué vers plus de percussion, au détriment parfois de la possession."


Jérôme Dauba : "On aborde la réception de Lyon sans pression, et avec l'envie de jouer"

Contenu sponsorisé

En continu