C. Dugarry : "Là, il y a une méthode, et moi c'est ce qui me plait"

C. Dugarry : "Là, il y a une méthode, et moi c'est ce qui me plait"

Le - Médias - Par

De façon surprenante, vu ses précédentes opinions sur le sujet, l'ancien attaquant bordelais Christophe Dugarry se dit désormais curieux, dans le bon sens du terme visiblement, de voir le projet des repreneurs américains du FCGB.

Les propos de 'Duga', sur RMC :

"J'émettais un bémol sur les Américains dans le football. Ce n'est pas leur sport ; voilà... Après, les Américians, ce sont des actionnaires, et ils ont le droit de mettre des gens compétents en place. Moi, Monsieur Longuépée, qui est arrivé, je ne le connais absolument pas. Mais j'ai vu qu'au conseil d'administration il y avait beaucoup de gens du football, donc je ne fais pas de procès d'intentions. La plupart de nos équipes de Ligue 1 sont condamnées à faire du trading de joueurs, ce vers quoi se dirigent les Girondins de Bordeaux. Mais ce qu'il ne faut pas faire c'est abuser du trading et que l'essentiel devienne de faire de l'argent. Mais, aujourd'hui, vu que ce que j'appelais depuis des années à Bordeaux, c'était une méthode, j'en vois une en train de se mettre en place.

Je ne sais pas si elle va marcher, et on a vu avec Lille que ça n'a pas du tout marché la saison dernière mais que cette saison ça va, grâce à la compétence totale de Luis Campos (directeur sportif), pouvant travailler comme il veut, avec l'entraîneur et le président, sans Bielsa (ex entraîneur). Donc je me dis que si tu mets des gens compétents dans ce système de trading de joueurs, pourquoi ça ne marcherait pas ? Moi, après tout, je ne travaille pas dans un club, je n'ai pas les tenants et les aboutissants, même si, de mon œil extérieur, dès qu'on abuse du trading ça se passe mal. Mais là, il y a une méthode, et moi c'est ce qui me plait. Car je trouve que trop de clubs en France travaillent à la petite semaine, comme Marseille, et là j'ai l'impression que Bordeaux a commencé à anticiper les choses en prenant des jeunes avec le petit Anglais qui marque des buts, Maja, et le milieu de Paris, Adli, qui a un bel avenir parait-il. Je ne l'ai jamais vu jouer, donc je ne sais pas ce qu'il vaut, mais je trouve que tout ça, plus le jeune latéral du Milan AC qui viendra cet été, Bellanova, ça montre qu'on anticipe les choses. en rentrant dans une logique, avec un fil conducteur."

C. Dugarry : "Là, il y a une méthode, et moi c'est ce qui me plait"

Contenu sponsorisé

En continu