W. Sagnol sur "le problème du coach français voulant développer un staff"

W. Sagnol sur "le problème du coach français voulant développer un staff"

Le - Anciens - Par

Encore une petite pique de la part de Willy Sagnol, sur RMC, envers les Girondins de Bordeaux. WS ne cite cependant pas Bordeaux, mais comme c'est le seul club qu'il ait vraiment entraîné (de l'été 2014 à mars 2016), malgré un court passage au Bayern Munich - adjoint puis coach intérimaire -, on voit bien que l'ancien arrière latéral droit international français reparle des Marine et Blanc...

Les analyses de Sagnol sont ici faites dans le cadre d'un débat sur le traitement des entraîneurs étrangers par rapport aux coaches français :

"J’assume de dire que quand un entraîneur étranger arrive, oui, il apporte de la fraîcheur, et ça c'est bien ; mais aussi il a la chance d'avoir les joueurs au garde à vous pendant au moins les premières semaines et on lui déroule le tapis rouge au niveau de la direction. Alors que pour un coach français, non, car on lui demande de garder le staff actuel comme ça coûte cher de le remplacer. Un adjoint ou deux, ça va, mais pas plus. Alors que pour un étranger, on lui donne déjà plus de facilités.

Je dis ça, car j'ai l'expérience, j'ai touché de près ce problème, la problématique du coach français - et des coaches français - voulant développer un staff. Tu demandes ça et ça, on te dit : 'Ça oui, ça non' et voilà. Tu n'as pas le choix. Après, vous savez, on dit que c'est une question de compétences entre les coaches français et les étrangers, mais le premier critère faisant qu'il n'y a pas de coaches français à l'étranger ce n'est pas du tout la compétence, c'est la barrière de la langue, car en France on ne parle pas de langue étrangère. Mais les compétences des entraîneurs français sont reconnues, pour former des joueurs, pour les faire progresser. On a des méthodes appréciées. Après, la compétence, c'est quoi en fait ? Un coach se faisant virer 4 fois de suite, on dit quoi ? Qu'il est mauvais... Villas-Boas, qui rejoint Marseille, c'est son cas... Carlo Ancelotti, pareil, c'est aussi son cas. Et pourtant, lui, personne ne dira qu'il est mauvais."

Pour rappel (et pour rester sur le sujet du staff), alors que l'actuel entraîneur des Girondins (le Portugais Paulo Sousa) a effectivement eu le droit à son staff élargi, Sagnol était lui venu avec un seul adjoint (Sylvain Matrisciano), mais il avait ensuite eu droit d'intégrer Patrick Guillou (comme adjoint supplémentaire) et Sandy Guichard (préparateur physique additionnel). Il avait aussi obtenu le départ de l'ancien médecin historique du club, Serge Dubeau, pour qu'il soit remplacé par François-Xavier Brochet.

W. Sagnol sur "le problème du coach français voulant développer un staff"

Contenu sponsorisé

En continu