S. Martin pense et espère que la DNCG sera plus souple (crise du Covid-19)

S. Martin pense et espère que la DNCG sera plus souple (crise du Covid-19)

Le - Économie - Par

Dans 'Top Girondins', l'ex président du club bordelais, Stéphane Martin, a parlé longuement de l'économie du football (français) face à la crise du Covid-19 et des choix des clubs aux niveaux sportif et financier. Pour Stéphane Martin ; même si la situation est grave et que notre foot doit se poser des questions ; vu que la crise est généralisée et due à un évènement sanitaire hors foot, la Direction Nationale du Contrôle de Gestion saura être plus souple afin d'éviter des catastrophes financières :

"Je crois que la DNCG sera moins regardante que d’habitude. La DNCG, en fait, c’est le 'gendarme', mais ce n’est pas ça qui va payer les factures à la fin du mois. C’est le cadet des soucis des clubs aujourd’hui, franchement. La DNCG, elle est là pour prévoir les accidents, et elle n’a pas pu prévoir le Covid. Personne ne l’a prévu. Donc la DNCG, elle va dire aux clubs qu’ils ont droit de reprendre, mais ça ne va rien changer au problème s’ils n’ont pas de quoi payer les factures à la fin du mois. Alors, ils déposeront le bilan comme n’importe quelle société. Mais là, ce n’est plus un problème de DNCG, c’est un problème d’entreprise en très grande difficulté.

Moi, en tant que fan de foot, la mesure que j’espère et que j’attends ce serait de dire que cette règle de rétrograder les clubs qui déposent le bilan - que je trouve si absurde - on l’oublie pour la période du coronavirus, pendant cette crise. Parce que c’est une double peine, une règle qui est héritée du temps où les clubs étaient des associations loi 1901. Ce ne sera pas la faute des dirigeants, ni même de personne en particulier, si les clubs déposent le bilan à cause de la crise du coronavirus. Donc pourquoi infliger cette double peine et tirer sur l'ambulance ? Ça me parait absurde... Et si on est dans un scénario où il y a beaucoup de dépôts de bilan, je pense qu’il y aura certaines personnes dirigeantes du football qui sauront mettre la pression pour que la DNCGB ne plombe pas tout le monde encore plus, avec des équipes historiques reléguées sur des critères économiques à cause du Covid-19. Ça me parait être quelque chose d’inenvisageable de voir ça."

Retranscriptions faites par nos soins

S. Martin pense et espère que la DNCG sera plus souple (crise du Covid-19)

Contenu sponsorisé

En continu