Stéphane Martin pas séduit par l'idée du rachat des créances de transferts

Stéphane Martin pas séduit par l'idée du rachat des créances de transferts

Le - Économie - Par

Dans Sud Ouest, et alors que la LFP étudie la solution d'un rachat des créances de transferts pour apporter du cash aux clubs de foot professionnel français pendant la crise du Covid-19, Stéphane Martin, l'ancien président des Girondins de Bordeaux pendant un an et demi et homme issu du monde bancaire, explique ne pas être très favorable à cette idée :

"Très sceptique sur le recours au crédit", Stéphane Martin analyse les choses ainsi : "Il n’y a aucune raison à mon avis que l’État apporte la même aide au football qu’à des secteurs stratégiques. (...) La vraie solution, c’est que les actionnaires et les joueurs fassent les efforts".

L'apport en fonds propres des propriétaires et la baisse durable des salaires chez les joueurs sont les solutions préconisées par Stéphane Martin, plutôt que l'endettement, pour (re)venir à un modèle plus viable.

Stéphane Martin pas séduit par l'idée du rachat des créances de transferts

Contenu sponsorisé

En continu