Quand Jules Koundé aurait pu filer à... Sochaux

Quand Jules Koundé aurait pu filer à... Sochaux

Le - Insolite - Par

Cadre des Girondins de Bordeaux à seulement 20 ans et après un an en pro, le défenseur central Jules Koundé (engagé jusqu'en juin... 2023, après sa récente prolongation de contrat) aurait pu ne pas rester en Gironde mais partir pour le centre de formation de... Sochaux !

C'est ce que révèle France Football dans un excellent portait du N°4 des Marine et Blanc, retraçant son ascension :

"Jules Koundé aurait bien pu ne jamais porter le maillot des Girondins. Ça aurait forcément été un grand regret pour cet amoureux de Bordeaux, pour qui « l'écusson et le maillot signifient quelque chose » selon les mots de Gérald Ruet, recruteur au club. Mais l'histoire a connu des complications. Les Girondins, qui le scrutaient depuis ses douze ans, tardaient à passer à l'action. Dans le même temps, d'autres clubs s'activaient en coulisses. Si la Real Sociedad (où il avait joué un match avec La Brède) et Rennes ne sont pas allés plus loin qu'une simple observation, Sochaux a tenté le coup. Proche de la famille à ce moment, Ludovic Faucher (son ex coach adjoint à La Brède) détaille : « Il est allé trois ou quatre jours à Sochaux. Ils l'ont essayé en tant que latéral droit et ça ne s'est pas très bien passé, il manquait quelque chose ». Thierry Borsato, son entraîneur à la Brède, qui militait pour son départ dans une grande écurie, a lui une autre théorie. Gros dormeur, Koundé s'était endormi pendant l'intégralité du voyage aller et retour dans la voiture du recruteur sochalien, un point qui aurait grandement déplu à ce dernier. Comme quoi une carrière ne tient pas à grand chose."

Finalement, Bordeaux a assez cru en Koundé pour le prendre, après que Yannick Stopyra (directeur du recrutement du centre de formation) ait insisté pour le faire venir. Et même si sa "petite" taille (1m80) pour un défenseur central a longtemps fait croire à ses coaches - dont Jocelyn Gourvennec, qui l'a tout de même lancé dans l'axe début 2018 mais l'avait d'abord fait jouer sur un côté aux entraînements - qu'il percerait plutôt comme latéral droit, Jules a fait son trou à son vrai et meilleur poste : au centre, là où il brille et a un avenir prometteur.

Quand Jules Koundé aurait pu filer à... Sochaux

Contenu sponsorisé

En continu