Pierre Hurmic : "Alain Juppé ne veut pas passer en force"

Pierre Hurmic : "Alain Juppé ne veut pas passer en force"

Le - Vente des Girondins - Par

En plus de la réaction de Matthieu Rouveyre (Parti Socialiste), l'écologiste Pierre Hurmic, également opposant municipal à la mairie de Bordeaux et à Alain Juppé (maire Les républicains de Bordeaux), a réagi au report du vote de la Métropole devant décider de la cession du FC Girondins de Bordeaux d'M6 au consortium de fonds d'investissement mené par General American Capital Partners.

Propos accordés à L'Équipe :

"Alain Juppé reconnaît qu'on n'a pas toutes les cartes en main. Cela signifie qu'il a changé d'avis depuis le dernier conseil municipal, où il était extrêmement serein. (...) Il a fini par réaliser qu'en l'état, on ne pouvait pas se prononcer. C'est une bonne décision. Il va falloir que je prépare une batterie de questions à poser à M. DaGrosa. (...) Qu'il nous explique, déjà, comment il compte s'y prendre pour réaliser un peu moins de dix millions d'euros de bénéfice dès la première année avec une équipe qui a mal débuté son championnat. 

(...) Là où il y a eu un changement de stratégie de M. Juppé, c'est que jusqu'à maintenant, il considérait que la seule chose qui nous préoccupait, c'était les garanties. Il est convaincu qu'elles sont solides mais il se pose désormais la question de la viabilité du projet. C'est un changement de pied total. Si le vote avait eu lieu aujourd'hui (jeudi, ndr), ça serait passé, il y aurait eu une majorité écrasante mais il ne veut pas passer en force. Il aurait endossé une lourde responsabilité s'il avait fait passer ce vote-là sans fournir les informations nécessaires aux élus. »

Pierre Hurmic : "Alain Juppé ne veut pas passer en force"

Contenu sponsorisé

En continu