P. Hurmic : "Le maire doit obtenir des informations, si possible avant la DNCG"

P. Hurmic : "Le maire doit obtenir des informations, si possible avant la DNCG"

Le - Interview - Par

Questionné par Sud Ouest, le (nouveau) maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, réaffirme son envie de plus s'impliquer dans les Girondins, afin d'aider à résoudre la crise d'image profonde du FCGB :

"Si je demande toujours la tête de Frédéric Longuépée ? Je considère que la façon dont le club est géré par Monsieur Longuépée n’est pas satisfaisante. Je considère aussi que le maire de Bordeaux a son mot à dire. J’ai été très surpris d’être immédiatement taxé d’ingérence, parce que je me suis bien exprimé sur les Girondins, ce à quoi j’ai répondu : 'Il faudra vous habituer à mon ingérence, je considère que le maire de Bordeaux a son mot à dire'. J’essaie de joindre King Street, à qui j’ai écrit une lettre assez développée, et j’essaie aussi de joindre téléphoniquement le responsable de King Street, Monsieur Ehrmann, que j’aimerais avoir avant le passage devant la DNCG. Je considère que tous les bordelais ont le droit d’être informés de ce qui se passe à l’intérieur du club et que le maire doit obtenir des informations, si possible avant la DNCG, car il faut savoir exactement quelle sera la pérennité de l’investissement de King Street, pour le club des Girondins."

Retranscriptions faites par nos soins

P. Hurmic : "Le maire doit obtenir des informations, si possible avant la DNCG"

Contenu sponsorisé

En continu