Lilian Laslandes propose encore d'aider le FCGB comme coach des attaquants

Lilian Laslandes propose encore d'aider le FCGB comme coach des attaquants

Le - Anciens - Par

Sur les ondes d'ARL, dans l'émission 'Top Girondins', ce soir, Lilian Laslandes est intervenu. L'ancien attaquant et buteur des Girondins de Bordeaux, d'Auxerre ou encore de Nice et Bastia (et même des Bleus) a révélé que lui et son ami et ex coéquipier Jean-Pierre Papin voulaient aider le FCGB en proposant des ateliers spécifiques pour les - (très) jeunes - attaquants du club.

"Chaque année je demande au club, je me propose de venir m’occuper des attaquants - et pas que les pros, mais aussi les jeunes, des plus jeunes jusqu'à la réserve -. En fait, quand je vais voir des entraînements et des matches dans différentes catégories je trouve que dans le pourcentage d’occasions finies par rapport à celles créées on est en retard par rapport à ce que l’on pouvait faire à mon époque. Le taux de finition pourrait être meilleur. Moi, j'ai eu le bonheur, avec Sylvain Wiltord, de travailler avec Jean-Pierre Papin, de qui j'ai beaucoup appris. Avec lui - car Jean-Pierre a aussi envie - on aimerait aider les Girondins, ensemble, chez les jeunes surtout. Même occasionnellement... On viendrait une fois par semaine, pour mettre les jeunes en confiance. Je sais que le club travaille déjà, mais on pourrait aider. Moi je sais, par exemple, que si j'avais connu Jean-Pierre plus tôt j'aurais pu franchir plus de marches encore dans ma carrière, car il m'a aidé dans le travail, à faire attention aux petit détails. J'aimerais qu'à Bordeaux les garçons ressentent ça.

Quand j'étais venu faire ça, quelques mois, sous Francis Gillot, je l'avais vu, notamment avec Emiliano Sala, que ça pouvait marcher et donner des repères aux attaquants pour qu'ils progressent et prennent de bonnes habitudes. Le but c'est de donner confiance par la répétition, et que les joueurs se disent qu'ils savent faire le geste même s'ils le ratent parfois ou que le gardien fait l'arrêt. Comme ça, ils savent tout le temps où est le but, sans regarder, car ils ont travaillé ça des dizaines de fois, dans toutes les positions et les distances, alors en matches ils sont habitués. Ils peuvent se rattacher à des petits détails visuels, comme un panneau publicitaire par exemple. Ça s'apprend. Et puis ce n'est pas un travail déplaisant pour les joueurs, ça leur apporte un plus, ils réussissent mieux à force, même si c'est un travail de longue haleine. J'aimerais le faire dès les plus petits, comme j'ai fait plusieurs années au Stade Bordelais."

Actuellement, JPP est ambassadeur des Marine et Blanc alors que Laslandes n'a pas de rôle, mais avait déjà coaché - comme il l'explique - les attaquants girondins (pro) il y a quelques années. Puis il l'avait aussi fait à Niort (L2) et pour le Stade Bordelais (CFA 2). Passionné par son ancien poste, Laslandes aimerait donc reprendre du service comme coach spécifique.

Lilian Laslandes propose encore d'aider le FCGB comme coach des attaquants

Contenu sponsorisé

En continu