Gernot Rohr n'accable pas Frédéric Longuépée mais attend plus de King Street

Gernot Rohr n'accable pas Frédéric Longuépée mais attend plus de King Street

Le - Anciens - Par

Après les mots de Ludovic Obraniak et ceux de Benoît Trémoulinas, un autre ancien nom des Girondins du passé a parlé, sur Europe 1 : comme les autres, Gernot Rohr est inquiet pour le FCGB, mais il vise plus l'actionnaire King Street que le président Frédéric Longuépée.

"Le club des Girondins est en danger, ça c'est une certitude. Déjà, sur le plan du sportif, ce qui m'intéresse en premier, Bordeaux vient de finir 12ème de Ligue 1 seulement et l'équipe sur le terrain, le football qu'elle joue plus l'image donnée par les joueurs et par le staff ne vont pas... Le foot a beaucoup changé depuis mon époque, moi qui suis arrivé en 77 et qui suis resté 21 ans, dont 12 comme joueur, avant de reprendre d'autres fonctions... mais Bordeaux a toujours le Haillan, ce château magnifique, et a des infrastructures d'entraînement exceptionnelles, avec aussi un très beau stade à présent mais qui manque d'âme par rapport à Lescure ou au stade Chaban-Delmas. Surtout, avant, il y avait Claude Bez qui avait amené un 'esprit club' et un projet ambitieux, pour qu'on gagne des titres et qu'on brille aussi à l'international.

Sauf que désormais je ne vois plus l'équipe capable de transcender les supporters. On a de magnifiques supporters à Bordeaux, avec les Ultramarines. Ils ont bien manifesté samedi dernier, devant la mairie de Bordeaux, la veille des élections, et ils se sont mobilisés à plusieurs milliers ; c'était très beau. Ils se sont organisés pour demander la tête du président Longuépée, mais pour moi le vrai coupable c'est l'actionnaire, King Street, qui ne met pas les moyens alors qu'il les a, soi-disant. Les problèmes, c'est même GACP, avant que King Street ne reprenne les choses en mains, qui les a amenés ; avec toute cette gestion, ces contrats, ce pourcentage sur les ventes pour l'entraîneur... Quand j'ai appris ça, ça m'a choqué. Frédéric Longuépée, il a été mis là par King Street pour agir et corriger ces choses, mais il a été si maladroit... donc je comprends quand même que les supporters veuillent un changement total. Mais leur guerre est très désagréable à suivre, c'est assez violent."

Retranscriptions faites par nos soins

Gernot Rohr n'accable pas Frédéric Longuépée mais attend plus de King Street

Contenu sponsorisé

En continu