F. Toniutti : "Pablo-Mexer ne sont pas bons relanceurs, mais Koscielny..."

F. Toniutti : "Pablo-Mexer ne sont pas bons relanceurs, mais Koscielny..."

Le - Interview GA - Par

Invité, hier soir, de l'émission radio 'Girondins Analyse' (sur RIG), le spécialiste de la tactique qu'est Florent Toniutti (du podcast hebdomadaire 'Vu du Banc') a donné les clés, pour lui, de la progression des Girondins de Bordeaux.

Il rejoint en très grande partie l'analyse de Paulo Sousa après Angers - FCGB (3-1, J1 de L1) et les dires de Benoît Costil en conf' de presse d'avant FCGB - Montpellier (J2) sur le besoin des Marine et Blanc de mieux relancer :

"Sur le terrain d'Angers, Bordeaux a bien commencé - comme lors des matches de préparation -, en se créant des occasions franches, mais quand Angers est entré dans sa partie, en prenant confiance, comme Paulo Sousa l'a dit après le match, la défense a manqué de courage dans les relances, face à la pression d'un adversaire jouant plus haut, pour que l'équipe tienne le ballon. Elle a balancé de longs ballons sur une défense angevine qui n'attendait que ça, avec un milieu bordelais pas du tout armé pour jouer les seconds ballons et rivaliser avec le physique du SCO. Quitte à perdre, j'aurais donc préféré que Bordeaux perde en appliquant les consignes de relance au sol, en restant sur ces principes-là et en faisant des erreurs, et pas en tombant dans le piège de faire ce que l'adversaire attendait : jeu long, seconds ballons, défi physique. Pourtant, le système mis en place par Sousa - qui en voulait plus à sa défense centrale - permet normalement d'avoir un surnombre si la relance courte est bonne. Mais Pablo et Mexer ne sont pas des bons relanceurs et c'est là que Laurent Koscielny peut apporter, au-delà de son expérience pour être un taulier.

(...) Les clés tactiques contre Montpellier ? Déjà, ce sera de rester dans le projet de jeu, là encore, même si Bordeaux pourrait quand même bien plus facilement rivaliser avec le milieu de Montpellier qu'avec celui d'Angers. Mais Montpellier ça risque cependant de presser et il faudra savoir le tenir ce pressing, subir la pression en ayant le courage de relancer court, avec des joueurs plus disponibles au milieu et devant. J'imagine aussi que les duels entre pistons des deux systèmes à trois défenseurs centraux seront importants. Ils vont décider de la hauteur des blocs, si les blocs suivent bien les déplacements des pistons bien sûr. Le duel entre Souquet et Benito ou Poundjé sera notamment à suivre, ainsi que celui entre Bellanova et Oyongo, probablement."

F. Toniutti : "Pablo-Mexer ne sont pas bons relanceurs, mais Koscielny..."

Contenu sponsorisé

En continu