À l'heure de ses premiers choix, Joe DaGrosa joue déjà beaucoup pour l'avenir de son projet

À l'heure de ses premiers choix, Joe DaGrosa joue déjà beaucoup pour l'avenir de son projet

Le - Club - Par

Un nouveau président (puisque le sort de Stéphane Martin semble scellé), un directeur sportif, des nouvelles ressources humaines en matière de formation (domaine très important selon Joseph DaGrosa), dont sans doute Souleymane Cissé... L’organigramme des Girondins de Bordeaux devrait donc bel et bien évoluer, et en profondeur, avec le changement d'actionnaire, puisque le fonds d’investissement GACP a, logiquement, envie de mettre ses hommes neufs pour démarrer un projet neuf.

L'avenir montrera, tout comme les choix de personnes effectués et puis les responsabilités données à chacun, où Joseph DaGrosa met le curseur entre le business et le foot. Le profil du président (un financier ? un politicien ? un ancien joueur ?) sera notamment un bon indicateur. On sait déjà, dixit JdG, qu'il sera français. Souhaitons, en tout cas, que tout ce nouveau monde, quel qu'il soit, s'entende bien et que l'organisation du FCGB à la sauce américaine prenne le mieux et le plus vite possible. Pour la réussite et le bien du club, ce sera une étape très importante, et DaGrosa semble en être bien conscient, depuis le départ.

Dès mars dernier, @Girondinfos suggérait, pour sa part, que General American Capital Partners avait son propre réseau de scouts, conseillers, recruteurs, agents et experts du football (plusieurs anciens directeurs sportifs, notamment). Un élément à ne pas oublier, probablement...

À l'heure de ses premiers choix, Joe DaGrosa joue déjà beaucoup pour l'avenir de son projet

En continu