Quel(s) bilan(s) pour les prêtés bordelais de 2019-20 ?

Quel(s) bilan(s) pour les prêtés bordelais de 2019-20 ?

Publié le - Par - La Rédac.

Pas moins de dix joueurs des Girondins ont été prêtés lors de cet exercice 2019-20. Avec plus ou moins de réussite.

Une dizaine de joueurs de l'effectif pro pléthorique des Girondins ont été prêtés lors de cette saison 2019-20.

En Ligue 1, Paul Bernardoni est celui qui cumule le plus de temps de jeu, avec Nîmes. Le gardien de but français, en passe de rejoindre Angers, devance les autres prêtés bordelais en L1 ; l'attaquant Alexandre Mendy (Brest) et le milieu offensif Yassine Benrahou (Nîmes, arrivé en janvier 2020). 2323 minutes pour l'ex troyen, 1131 pour l'ancien guingampais et 852 pour le joueur formé au Haillan.

Si Bernardoni est attendu au SCO (transfert à 8 M€) et que Yassine Benrahou devrait voir son option d'achat être levée par Nîmes (1,5 M€ + 15% sur sa revente), Mendy devrait lui retrouver la Gironde. Sous contrat avec le FCGB jusqu'au mois de juin 2021, le puissant avant-centre a totalisé trois buts cette saison pour une passe décisive. Le Stade Brestois réfléchirait à tenter de le conserver, mais rien de bien avancé encore...

Pour le reste, aucun bordelais n'a été prêté en Ligue 2 sur cette saison 2019-20.

En National, prêtés tous deux à Créteil, le gardien Over Mandanda et l'ailier Ibrahim Diarra ne sont pas parvenus à s'imposer au sein de cette équipe. Malgré quelques bonnes prestations, en Coupe de France surtout, le plus jeune frère du portier marseillais Steve Mandanda n'a pas réussi à devenir N°1 dans la cage cristolienne et s'est coltiné un rôle de remplaçant presque tout au long de la saison. Quant à Diarra, il n'est apparu qu'à sept reprises sur les pelouses du championnat de troisième division (325 minutes de jeu). C'est, malheureusement, un bilan trop maigre pour l'espoir girondin, qui était pourtant titulaire lors du début de saison, mais qui a vu son temps de jeu se restreindre petit à petit.

Toujours en National, les bonnes nouvelles viennent quand même des saisons du défenseur Alexandre Lauray avec Dunkerque et de l'attaquant Michaël Nilor avec Avranches. Ce dernier, 8 fois buteur en 22 matches et 1385 minutes avec les Normands, est sous contrat avec les Girondins jusqu'au mois de juin 2021, tandis que le premier, qui a joué 1910 minutes en 22 parties dans le Nord, l'est jusqu'en 2022.

Ailleurs en Europe, le latéral droit Raoul Bellanova a rejoint l'Atalanta Bergame sous la forme d'un prêt de 18 mois, avec option d'achat, à la fin du mois de janvier 2020. Depuis, le jeune espoir italien, après avoir été vu quelques semaines à l'entraînement des professionnels, n'a pas joué. La pandémie de Covid-19 a ensuite, comme pour tous, écourté les choses..

En plus de Bellanova en Italie, Bordeaux est également allé prêter deux de ses joueurs en Espagne et au Portugal : en janvier, l'arrière droit Thomas Carrique avait rejoint l'Unión Deportiva Logroñés, en D3 espagnole, où il n'a eu que 8 minutes de jeu en équipe une ; tandis que l'attaquant international gabonais Aaron Boupendza avait été prêté, en début de saison, au club de Feirense, en D2 portugaise, où il a disputé 550 minutes de jeu en 8 rencontres. Aux dernières nouvelles d'avant Covid-19, ce prêt s'était mal terminé puisqu'une procédure disciplinaire avait été engagée contre cet élément au caractère réputé pas facile.

Au final, le bilan des prêtés aquitains en 2019-20 est plus que mitigé et même assez négatif dans l'ensemble : si cette nouvelle saison où Paul Bernardoni a enchaîné dans l'élite permettra à Bordeaux d'empocher une belle somme en le vendant, la somme que rapportera le départ de Yassine Benrahou à Nîmes laissera des frustrations, présentes depuis les première révélations sur le montant de son option d'achat. En termes de temps de jeu, à part Bernardoni et Benrahou, Alexandre Lauray et Michaël Nilor sont donc les seuls joueurs à avoir bénéficié d'un exercice 2019-20 positif, à l'inverse d'Alexandre Mendy mais surtout des jeunes Thomas Carrique, Aaron Boupendza, Ibrahim Diarra et Over Mandanda.

Pour rappel, la totalité de ces joueurs restent sous contrat professionnel au FCGB, qui aura sans doute du mal à en tirer le meilleur, sportivement et/ou financièrement, suite à leurs différents prêts.