Entre doutes et espoirs

Entre doutes et espoirs

Publié le - Par - La Rédac.

Auteur d’une saison moribonde, le FC Girondins de Bordeaux a connu une véritable année de transition, où les profonds remaniements en interne et au sein de la structure du club vont laisser place à une réorganisation sportive, cette fois.

Du changement en interne...

Une fois de plus depuis 2010, les supporters des Girondins ajouteront ce nouvel exercice dans ceux à oublier. Saison coûteuse sur le plan émotionnel, le cru 2018-2019 a vu pas moins de quatre entraîneurs se succéder : le tumultueux Gustavo Poyet, le (trop) calme Éric Bedouet, en duo avec le 'revenant' Ricardo Gomes, et Paulo Sousa, le ‘petit’ dernier.

Aussi, plusieurs têtes sont arrivées dans l’organigramme des Girondins, comme Souleymane Cissé, directeur de département technique, mais aussi Eduardo Macia (directeur du football) ou encore les scouts Jakob Friis-Hansen et Adrian Esparraga. Après les premiers doutes sur la lisibilité du projet GACP, les observateurs du football semblent désormais plus rassurés pour l’avenir.

… en attendant ceux sur le terrain ?

À l’image de sa campagne ‘Girondins & Vous’, le FCGB cherche à se rapprocher de ses supporters pour les (re)conquérir et les (r)amener au nouveau stade. Mais rien ne vaudra une équipe ambitieuse et prometteuse pour reconquérir les amoureux du ballon rond et du jeu. Le jeu et le spectacle sont, malheureusement, des denrées rares ces dix dernières années du côté des Girondins.

De quoi espérer, donc, mais aussi douter. Difficile de miser sur cette équipe, même si les plus joueurs des observateurs pourraient s’essayer à parier sur Betway.

L’intersaison s’annonce donc plus que révélatrice pour l’avenir des Girondins. Après avoir lancé et confirmé quelques uns de ses jeunes joueurs comme Jules Koundé, Toma Basic, Yacine Adli, Zaydou Youssouf ou encore Josh Maja, Bordeaux devra et voudra sûrement encadrer ses jeunes pousses par des joueurs expérimentés. Avec quels moyens ? Là est la question : le flou demeure toujours autour des ambitions de GACP, qui n’a toutefois déjà pas hésité à débourser plus de 5M€ pour recruter l’international français U19 Yacine Adli. En attendant la suite !

À suivre...