Bordeaux : le grand flou !

Bordeaux : le grand flou !

Publié le - Par - La Rédac.

A 10 jours du début officiel de sa saison et à un mois et demi de la fin du mercato, Bordeaux apparaît au point mort dans sa préparation générale. L'inquiétude, l'incompréhension et la colère (re)montent déjà chez les supporters.

Le Mondial 2018 en Russie étant à présent terminé (de la plus belle des manières pour 'notre' Équipe de France), le public va à nouveau pouvoir se focaliser uniquement sur les clubs. Pour nous, c'est le FC Girondins de Bordeaux... Et ce n'est pas reluisant.

Au-delà du mercato, pour l'instant "inexistant", du club aquitain - même s'il y a eu des prêts (Paul Bernardoni à Nîmes, Daniel Mancini à Auxerre), que des prolongations seraient dans les tuyaux, que le FCGB a refusé de vendre ses joueurs convoités et a même tenté ; en vain ; de recruter en attaque -, nos Marine et Blanc semblent aujourd'hui ne pas avoir de cap puisque la direction est... absente. S'il est bien admis qu'ils peuvent prendre des vacances et qu'on n'attend pas d'eux une omniprésence médiatique, le silence total de Messieurs Ulrich Ramé (directeur technique), Stéphane Martin (président) et surtout Nicolas de Tavernost (dirigeant d'M6, l'actionnaire) nous donne un sentiment légitime de flou complet en interne. Et il ne s'agit sans doute pas que d'un sentiment, car tout est lié.

On ne sait toujours pas si le club va être vendu ou non !

En coulisses, la possible vente (ou non-vente) du club au scapulaire au fond d'investissement américain GACP n'aurait toujours pas été tranchée - à cause de l'enjeu du stade et de sa gestion ? - , et forcément cela paralyse tout, car la direction et l'actionnaire actuels ne sachant pas s'ils seront là demain... ils ne peuvent pas s'engager dans des choix pour la saison 2018-19. Pourtant, cette saison a déjà commencé depuis bientôt 3 semaines, avec la préparation physique et les premiers matches amicaux. Quant à la compétition officielle, elle débute dans 10 jours avec un premier double-match couperet, en tour préliminaire d'Europa League

Or aujourd'hui, même s'il compte une trentaine de joueurs sous contrats pros, et donc un effectif fourni (quantitativement) pour démarrer et enchaîner des matches, le FCGB ne semble pas prêt du tout. D'autant que toute la sensation d'incertitude doit probablement déteindre, au moins indirectement, sur les joueurs en place ; alors que l'entraîneur, Gustavo Poyet, a lui déjà publiquement expliqué ses craintes. 6èmes de Ligue 1 la saison passée, Bordeaux a-t-il vraiment envie de faire mieux en 2018-19 et de vivre une saison plus sereine, en effectuant des parcours français et européens valorisants ? Peut-être... Mais s'en donne-t-il les moyens avec toute cette intersaison "fantôme" ? On ne voit pas vraiment d'argument(s) allant dans le sens du 'Oui'. Et c'est pour le moins inquiétant.

A l'aube de la nouvelle saison, aucun repère pour le public

Dans ce contexte, et après un exercice 2017-18 déjà très éprouvant, dur d'espérer voir un grand engouement pour certains sujets connexes, comme la campagne d'abonnements 2018-19 au stade (pourtant bien pensée niveau communication, pour faire passer des hausses de prix dans certaines zones du 'Matmut Atlantique' / stade René Gallice) ou encore la révélation officielle des nouveaux maillots. En effet, avec un club paraissant quelque peu "mort" actuellement, et coupé du public, seuls les plus fervents (les plus fous ?) se laisseront entraîner dans l'histoire et pourront vraiment s'identifier à quelque chose, ou à quelqu'un...