Revoilà les Girondins... et Joseph DaGrosa

Revoilà les Girondins... et Joseph DaGrosa

Publié le - Par - La Rédac.

Ce vendredi matin, les Girondins de Bordeaux ont retrouvé le chemin de l'entraînement... précédés par Joseph DaGrosa et son clan en visite au Château du Haillan.

En se rendant au Haillan en ce vendredi 29 juin, le ciel a été brumeux sur quelques kilomètres. Un rapport avec l'avenir proche des Girondins ? Rapidement levé, ce voile a lui laissé la délégation FCGB-DaGrosa entrer dans une nouvelle ère : 2018-19, ouvrant le bal de cette reprise. Arrivés de loin et face aux journalistes, Stéphane Martin et Joseph DaGrosa ont donc pu être tranquillement photographiés lors de ce qui aurait pu s'apparenter à une mise en scène, avant de prendre la direction du Château du Haillan.

Quelques minutes plus tard, c'était aux joueurs de faire leur entrée dans la nouvelle saison.

Après quelques arrosages sur - et en dehors - du terrain d'entraînement, la séance a donc pu démarrer, avec un Jaroslav Plasil figurant dans les tous premiers joueurs à fouler la pelouse. Rapidement, des premiers cris acclament un retour : "VUKASIN (Jovanovic) !" hurle l'un de ses coéquipiers. Au compte-gouttes, les Girondins sont apparus : Jules Koundé et ses tresses mais aussi les Sud-Américains comme Valentin Vada ou encore Otávio et Pablo, rentrés fraîchement du Brésil. En fin de cortège et un peu en retard, Diego Rolan est lui rapidement allé prendre place au milieu du terrain. Un petit peu plus tôt dans la matinée, la non-présence de Malcom avait été communiquée. Pas d'ailier brésilien donc (sauf Jonathan Cafú), sans parler des internationaux Lukas Lerager et Youssouf Sabaly, concernés ces dernières heures par le Mondial 2018 en Russie, avec le Danemark et le Sénégal.

Les joueurs ont alors démarré leurs premiers exercices avec de petites courses balle au pied histoire de se remettre dans le bain pendant que, de l'autre côté du terrain, Over Mandanda, Jérôme Prior, Benoît Costil et Paul Bernardoni entamaient leur séance d'entraînement de gardiens de but. Le dernier nommé est d'ailleurs apparu très souriant et motivé lors de l'intégralité de la séance matinale. En attendant de voir son avenir éventuellement évoluer, le joueur s'est concentré uniquement sur le terrain et il l'a plutôt très bien fait.

Sous les yeux d'une cinquantaine de supporters (selon les organisateurs), le groupe des Girondins a enchaîné avec des premiers exercices d'oppositions où un joueur avait notamment une zone fixe délimitée par des plots. Paul Baysse ou encore Jonathan Cafú ont ainsi pu tester la zone, avec quelques réprimandes pour le second, un peu étonné de se trouver figer de la sorte : "Va, va Cafú, il faut jouer là !" lui a notamment crié le coahc uruguayen Gustavo Poyet, toujours aussi démonstratif.

Marquée, plus tard, par un petit footing, la séance a vu les anciens de Malaga, Paul Baysse et Diego Rolan, parler foot et Liga probablement : "Ils peuvent (remonter ?), mais ça va être dur avec tous les gros clubs qu’il y a en deuxième division" a notamment déclaré le défenseur à l'attaquant concernant leur ancien club comun.

Enfin, les joueurs ont terminé par une traditionnelle séance d'étirements, avant que Gus Poyet ne les invite à revenir en fin d'après-midi au Haillan : "Allez on y va, c’est fini. Vous mangez."

À la sortie des vestiaires, quelques joueurs sont venus saluer la dizaine de supporters présents : Michael Nilor et sa teinture blonde, Nicolas de Préville, Paul Baysse, Benoît Costil, plus Paul Bernardoni, Diego Rolan, Valentin Vada ou encore Aurélien Tchouaméni ont accordé quelques mots et photos aux supporters, dans une ambiance détendu, reprise oblige.