Romain Manci : "On veut du sportif, pas des artifices !"

Romain Manci : "On veut du sportif, pas des artifices !"

Le - Ultramarines - Par

Comme en fin d'année dernière ; et comme depuis des mois en coulisses, au niveau du fonctionnement et donc de l'identité des Girondins de Bordeaux ; la direction se met les supporters à dos en paraissant déconnectée de la réalité et du sportif, malgré les paroles du président Frédéric Longuépée ; qui reste d'ailleurs très discret médiatiquement depuis son entretien à L'Équipe fin décembre.

Les Ultramarines ne décolèrent pas, surtout quand, sur le réseau social professionnel LinkedIn, Antony Thiodet (directeur de la billetterie du FCGB) publie un nouveau post en langue... marketing.

Ainsi, voici ce qu'il écrit, à environ 15 jours de Bordeaux - Marseille (J22 de Ligue 1) :

"42 années d'invincibilité, ce sont cinq décennies qui ont marqué l'histoire de Bordeaux. De la 'belle endormie' à la destination plébiscitée par les Français.

Des décennies marquées par des temps forts. Positifs ou moins. Mais tous illustratifs de ce qu'est la réalité de Bordeaux, ville de rencontres, ville du bon vivre, ville nature, ville en mutation.

Parlons ensemble à la découverte des temps forts que nous avons identifiés et qui constituent un miroir au parcours de nos Girondins ces cinquante dernières années."

Réactions des leaders UB, Florian Brunet et Romain Manci, via Twitter :

Brunet : "Quatre défaites de rang en championnat et la seule sortie médiatique de ce qui nous sert de président après un match reste celle après Nîmes pour stigmatiser les plus fervents supporters du club. Quant à son collègue Thiodet , il nous fait de la poésie. Bienvenue aux Girondins."

Manci : "Quelqu'un peut lui rappeler (à Thiodet) que c'est un match de foot qui se joue et non un jeu concours pour l'Office de tourisme de Bordeaux ! On veut du sportif, pas des artifices !"

Le fossé ne fait que se creuser.

Romain Manci : "On veut du sportif, pas des artifices !"

Contenu sponsorisé

En continu