Pierre Hurmic : "Les jours de Monsieur Longuépée doivent être comptés"

Pierre Hurmic : "Les jours de Monsieur Longuépée doivent être comptés"

Le - Interview - Par

Encore plus vindicatif comme (nouveau) maire de Bordeaux, élu hier, qu'il ne l'était déjà comme comme candidat, Pierre Hurmic continue de mettre la pression sur King Street et sur... Frédéric Longuépée, respectivement actionnaire et président d'un FC Girondins de Bordeaux plus en crise que jamais.

Ses mots, hier soir, pour France 3 Nouvelle-Aquitaine :

"Les Ultramarines et le Virage Sud sont exemplaires à Bordeaux, c'est une chance de les avoir et ils font l’admiration de beaucoup de clubs. Mais Monsieur Longuépée a réussi l’exploit de se les mettre à dos, comme tous les supporters, ce qui n'est pas tenable ; donc bien sûr que je demande sa démission, et depuis longtemps. Maintenant que je suis élu maire, je ne vais pas changer d’avis : je pense que le rôle du maire de Bordeaux est de dire ces choses à l’actionnaire du club. Il est normal que le maire de la ville pèse de tout son poids politique pour défendre les Bordelais et aller rencontrer très rapidement l’actionnaire King Street pour lui dire de se doter d’un nouveau président. Donc oui, je pense que les jours de Monsieur Longuépée doivent être comptés."

Retranscriptions faites par nos soins

Pierre Hurmic : "Les jours de Monsieur Longuépée doivent être comptés"

Contenu sponsorisé

En continu