Pedro Martínez Losa : "On ne gagnera pas la D1, mais tu dois te placer"

Pedro Martínez Losa : "On ne gagnera pas la D1, mais tu dois te placer"

Le - Interview - Par

Grâce à France Bleu, voici encore d'autres mots de Pedro Martínez Losa, nouvel entraîneur de l'équipe féminine de nos Girondins de Bordeaux, qui analyse ici le championnat de D1 française et tente déjà d'établir les ambitions des FCGB Girls face à la concurrence.

L'Espagnol voit loin...

"La force de la D1 féminine est d'avoir un club comme Lyon qui marque le foot féminin français et mondial. Cela nous donne un exemple, tout proche de nous, à suivre. Je ne dis pas qu'on doit copier tout ce que fait Lyon, mais c'est une bonne chose. Le moins bon, c'est que contrairement à d'autres pays comme les États-Unis ou l'Angleterre, où il y a une vraie prise en compte du football féminin par la société il y a encore un gros travail de base à faire, en France. Bien sûr, on doit créer des modèles, pour qu'une femme puisse envisager le football comme un vrai travail.

(...) Ce qu'on peut faire, c'est bien jouer. Si on joue bien, les fans vont s'identifier, viendront voir les matchs. (...) et si au final on peut gagner un titre... c'est ça qui rend heureux les fans. Le défi c'est de faire tout le nécessaire pour que l'équipe ait du succès. Si on veut être une équipe de niveau Ligue des champions, on doit se comporter comme telle. On ne gagnera pas la D1 la première année, ni même la deuxième, mais tu dois te placer, te mettre en position de la gagner. En Espagne j'ai perdu la Liga pour un but. Un but. Ce jour-là, j'ai cru que c'était la fin du monde. Mais après ça, je l'ai gagnée trois fois. Si tu te mets en position de gagner, un jour tu finis par gagner. (...) On est encore un peu loin. Le précédent staff a fait un énorme travail. Nous on doit s'appuyer dessus et continuer. Le club a fait tout le nécessaire, on a ce qu'il faut. Il y a une marge de progression Les meilleurs jours viendront, dans quelques mois !"

Pedro Martínez Losa : "On ne gagnera pas la D1, mais tu dois te placer"

Contenu sponsorisé

En continu