Ulrich Ramé commente les ambitions du FCGB pour l'équipe féminine

Ulrich Ramé commente les ambitions du FCGB pour l'équipe féminine

Le - Mercato - Par

Un budget augmenté, des ambitions de faire mieux que la 4ème place de 2018-19, des joueuses cadres prolongées s'inscrivant dans le projet (Sophie Istillart, Delphine Chatelin, Ghoutia Karchouin, Claire Lavogez), des recrues intéressantes (Estelle Cascarino, Inès Jaurena, Charlotte Biilbault, Khadija Shaw, Ouleymata Sarr) pour remplacer les partantes (Chloé Bornes, Solène Barbance, Carol Rodrigues, Juliane Gathrat, Melike Pekel) plus un tout nouveau coach et un staff changé : la section féminine des Girondins de Bordeaux connait une actu très riche ces dernières semaines... et plus joyeuse que celle des garçons.

Dans L'Équipe, Ulrich Ramé, directeur technique du FCGB et particulièrement actif depuis le début chez les féminines (saison 2015-16, en Division 2), explique ainsi que le développement du foot au féminin est un axe très fort pour le FCGB, passant par de nouvelle méthodes amenées via le nouveau coach :

"Les nouveaux propriétaires considèrent l’équipe féminine comme une équipe pro. Ils visent le haut du tableau. Mais ce n’est pas nouveau. Les filles, depuis trois ans, sont totalement intégrées dans le club, elles s’entraînent depuis deux ans au Haillan. Depuis un an, les moyens mis à disposition sont très bons. Le nouvel entraîneur, Pedro Martinez Losa, a lui une expérience importante dans le football féminin, il a connu différents championnats et apporte une autre vision."

Malgré tout, l'argent mis dans les Girondines - même en forte hausse - ne représente pas plus de 2-3% du budget annuel du club.

Ulrich Ramé commente les ambitions du FCGB pour l'équipe féminine

En continu