Entre fierté et regrets, Jérôme Dauba revient sur ses 3 ans à Bordeaux

Entre fierté et regrets, Jérôme Dauba revient sur ses 3 ans à Bordeaux

Le - Interview - Par

En fin de contrat et non-prolongé par les Girondins de Bordeaux, Jérôme Dauba, le désormais ex coach de la section féminine du FCGB (remplacé par Pedro Martinez Losa et son staff vu que les assistants de Dauba ont aussi été libérés), a donné un entretien à Sud Ouest.

Remerciant les Marine et Blanc et en quête d'un nouveau challenge, le technicien revient sur ses 3 ans à Bordeaux, conclus par une belle 4ème place de D1 en 2018-19.

"Je peux comprendre que de nouveaux propriétaires veulent placer des gens à eux à des postes stratégiques. Ce que je comprends moins, c’est que l’on m’ait annoncé ne pas me garder après la fin de mon contrat, après trois saisons de progression constante et alors que l’on m’avait proposé d’abord une année de prolongation plus une en option. Je n’ai pas compris ce revirement, mais c’est la loi du foot.

(...) Je suis déçu de ne pas aller au bout de l’aventure entamée il y a trois ans. D’autant que toutes les recrues ce sont des joueuses que j’avais identifiées et proposées. Khadija Shaw, je l'avais proposée il y a plus d’un an. Je rate en quelque sorte le meilleur, après trois ans de construction. Au début, je transportais le matériel dans ma voiture, à Blanquefort, pour des entraînements nocturnes, et je lavais les chasubles… Avec mon staff nous avons tiré le maximum des moyens mis à notre disposition. C’était une aventure humaine extraordinaire avec un super groupe de joueuses. On n’a rien a se reprocher, on a fait le maximum, on a atteint les objectifs qui étaient fixés. Et je souhaite le meilleur à l’équipe."

Entre fierté et regrets, Jérôme Dauba revient sur ses 3 ans à Bordeaux

Contenu sponsorisé

En continu