N. Hourcade : "Le conflit entre supporters, joueurs et dirigeants, c’est une tendance depuis 20 ans"

N. Hourcade : "Le conflit entre supporters, joueurs et dirigeants, c’est une tendance depuis 20 ans"

Le - Actus - Par

Pour le site du journal 'Le Parisien', le sociologue Nicolas Hourcade, spécialiste de la question des supporters de football - et lui-même supporter du club des... Girondins - a commenté l'actu sulfureuses des tribunes en France.


"L’idée qu’on va éradiquer la violence du football est une utopie, il faut surtout tenter de la contenir. Les incidents liés aux supporters, ils sont de nature très différente. On fait un amalgame entre tous ces faits comme s’ils étaient de même nature. Mais ils n’ont parfois pas du tout les mêmes causes. (...) On est dans une période de forte transformation du foot et les supporters cherchent leur place. (...)  Les dirigeants de club peuvent être déconnectés de la sphère locale, leur motivation étant essentiellement économique. Les salaires des joueurs font qu’ils sont dans un autre monde social que leurs fans. Il y a donc un vrai fossé avec les dirigeants, qui ne restent pas forcément sur le long terme. Les joueurs sont parfois perçus comme des mercenaires et les supporters se sentent investis de l’identité du club.


(...) Le conflit entre supporters, joueurs et dirigeants, c’est une tendance depuis 20 ans. Il y a des manières de cadrer ces conflits pour que les supporters puissent s’exprimer de façon non violente. C’est d’ailleurs là un des enjeux majeurs du foot moderne : comment peuvent s’exprimer les supporters, pour en finir avec ce type d’acte violent, comme ce weekend à Lille ? (...) Après il faut éviter de surinterpréter. On n’est pas revenu à l’hyperviolence des hooligans anglais des années 80."


N. Hourcade : "Le conflit entre supporters, joueurs et dirigeants, c’est une tendance depuis 20 ans"

Contenu sponsorisé

En continu