Mathias Edwards : "Les Ultramarines sont reconnus par tout le monde"

Mathias Edwards : "Les Ultramarines sont reconnus par tout le monde"

Le - Médias - Par

Durant les débats du festival Coup Franc, samedi dernier à Bordeaux, et en réaction aux explications de Florian Brunet sur l'importance des Ultramarines (dont il est le porte-parole) au sein des Girondins de Bordeaux, le journaliste Mathias Edwards (So Foot et Revue Far Ouest), suivant de près le FCGB, abonde dans le sens de Florian pour dire que les UB 87 sont un groupe majeur en France et une partie-prenante du club au scapulaire.

"Quand on est enfant et qu'on vient au stade, oui, on regarde plus les tribunes que le terrain. Mais, aussi, il y a des tas de gens venus au stade dernièrement, qui se sont un peu plaints ; même s'ils comprennent les ultras ; que ça ne chante pas (conflit entre les UB et une partie de la direction, NDLR). Et s'il n'y a pas le Virage Sud... En fait, même s'ils viennent deux fois par an, ils ont un peu l'impression que ça fait partie du package. Et on a beau leur expliquer que les Ultramarines sont une association, pas des gens payés pour mettre l'ambiance, et donc pas des ambianceurs professionnels mais surtout des passionnés, ils veulent qu'il y ait le Virage Sud pour venir au stade. Alors qu'eux ne chantent pas.

(...) Après, moi je travaille à Paris, mais je peux vous dire que, ouais, le club est souvent critiqué pour son foot mais les Ultramarines sont reconnus par tout le monde comme un vrai bon groupe de supporters, avec une bonne mentalité. C'est quelque chose qui est de notoriété publique."

Mathias Edwards : "Les Ultramarines sont reconnus par tout le monde"

Contenu sponsorisé

En continu