M. Dalman (président Cardiff) : "Nous paierons si la loi nous l'oblige"

M. Dalman (président Cardiff) : "Nous paierons si la loi nous l'oblige"

Le - Économie - Par

Alors que la presse anglaise révélait que le FC Nantes a demandé au Cardiff City FC de lui verser rapidement une première somme sur le transfert d'Emiliano Sala (et que le FC Girondins de Bordeaux était "venu aux renseignements" pour savoir ce qui allait en être des 8M€ qu'il doit récupérer), le président du club britannique basé au Pays de Galles, Mehmet Dalman, a déclaré que son club verserait les 17 millions d'euros s'il était obligé de le faire légalement, et ce malgré la mort tragique de l'attaquant argentin, formé et révélé par le FCGB, dans un accident d'avion, après que son transfert Nantes - Cardiff ait été validé administrativement.

Voici ce qu'a dit Mehmet Dalman à la BBC

"Ils (les dirigeants nantais) ont demandé l’argent qui, selon eux, leur est dû, et entamé la procédure pour cela. Évidemment que nous paierons les 17 millions d'euros si nous sommes contractuellement obligés par la loi de le faire. Nous sommes un club respectable. Cependant, si ce n'est pas le cas - et certaines anomalies vont dans ce sens -, je me dois en tant de président et garant du club de veiller à ses intérêts et de maintenir sa position. Nous sommes toujours en train de rassembler des informations. Dès que nous en aurons suffisamment, je suis certain que nous nous mettrons autour de la table avec Nantes pour aller de l'avant."

M. Dalman (président Cardiff) : "Nous paierons si la loi nous l'oblige"

En continu