Les émotions de F. Grenet et B. Trémoulinas lors des titres de 99 et 2009

Les émotions de F. Grenet et B. Trémoulinas lors des titres de 99 et 2009

Le - Anciens - Par

Dernièrement interrogés, l'un et l'autre, par So Foot, les deux anciens latéraux Benoît Trémoulinas et François Grenet, acteurs des titres de champions de France 2009 et 1999 des Girondins de Bordeaux, remettent le couvert pour Sud Ouest.

Grenet se souvient, en 99, de ce moment très fort : "Une fierté, le summum, un privilège, j'étais ivre de bonheur et j'ai su ce que c'était cette expression, ce qu'elle voulait dire. Voilà, t'es champion, avec le club qui t'as formé, dans la ville où tu es né... Je ne savais pas, à ce moment, que c'était le pic de ma carrière (rire), mais quel pied, quel bonheur, c'est gravé, inoubliable. Un grand moment de ma vie, et j'espère qu'il y en aura d'autres."

Tresh, lui, 10 ans après, retiendra : "Une très grand fierté, beaucoup d'honneurs, d'émotions. Pourquoi ? Parce que ce titre on l'a gagné, je l'ai gagné avec mon club formateur, et ça compte beaucoup pour moi. Je n'ai pas peur de dire que c'est le plus beau titre de ma carrière, même si j'en ai gagné d'autres, plus importants, comme l'Europa League. Mais voilà, je suis Bordelais, né à Bordeaux, formé ici, supporter depuis tout petit. Ma famille aussi. Je suis arrivé au FCGB en 94, j'en suis parti en 2013 : 19 ans dans son club... Donc pour moi, c'est beaucoup de fierté. J'ai eu des hauts et des bas dans ma jeunesse, peu de gens croyaient en moi, et ce titre... C'était beaucoup de bonheur et je me suis dit : 'T'y es arrivé, tout n'a pas été facile, bravo !'. Donc c'est quelque chose de très fort."

Les émotions de F. Grenet et B. Trémoulinas lors des titres de 99 et 2009

Contenu sponsorisé

En continu