Les analyses de Jérôme Dauba après Bordeaux - Metz (2-0)

Les analyses de Jérôme Dauba après Bordeaux - Metz (2-0)

Le - Réactions - Par

Réagissant pour Sports Inside, l'entraîneur des Girondines, Jérôme Dauba, analyse à son tour le succès d'hier (2-0), contre Metz, en championnat.

"On craignait de manquer de rythme sur ce match, car ça faisait un mois que nous n'avions pas joué en compétition officielle, et rien ne remplace le rythme de la compétition, même des amicaux ou des matches contre des garçons. Donc on craignait ça, plus le fait que Metz restait sur une bonne dynamique, avec une victoire aboutie à Soyaux. Metz a des armes pour embêter beaucoup d'équipes, mais finalement on a su bien gérer le match, avec sérieux, en faisant un match abouti et en prouvant, comme d'habitude, notre volonté et notre engagement, et en défendant bien, une fois de plus. On aurait quand même pu encaisse un penalty, mais notre prestation reste bonne et intéressante pour la suite. C'est encourageant.

Si on nous avait dit, en début de saison, qu'on serait 3ème à quelques journées de la fin, c'est vrai qu'on aurait souri... Mais maintenant, on travaille pour ça. Les filles travaillent dur, très dur, on se donne beaucoup de moyens pour y arriver, et ça montre que l'équipe progresse, comme la section féminine. Et ça, c'est très important. Maintenant, on doit recevoir Lyon, aller jouer chez le PSG, recevoir le Paris FC, aller à Fleury en match en retard, donc ce sera compliqué comme calendrier. Mais la saison reste très bonne pour l'instant. On a hâte de jouer ces matches, on les abordera sans pression, sinon celle de rester 3ème ! Aux entraînements, on a vraiment passé un cap, sur l'intensité, sur l'exigence, les attentes. Je disais aux joueuses : 'On ne joue pas comme on s'entraîne, mais on s'entraîne comme on joue', en étant dans la recherche perpétuelle d’intensité, proche de celle d'un match. C'est ce que je souhaite.

Melike Pekel ? C'est ce qu'on attendait d'elle. En un match amical et une journée de championnat, elle nous marque quand même trois buts. Devant, on manquait d'efficacité, et ça soulage aussi Viviane Asseyi, qui a beaucoup de pression par rapport à ça, donc c'est bien. Aussi, Melike fait beaucoup de courses et apporte une panoplie différente à notre jeu. (...) Sophie Istillart ? Je pense que c'est une grosse entorse. Donc plusieurs semaines d'arrêt. C'est le gros point noir du match, car elle a encore fait un match remarquable au milieu. Elle nous stabilise, amène un équilibre d'équipe. Après, on a su aussi jouer sans elle, mais son absence est gênante, pour elle et pour nous."

Les analyses de Jérôme Dauba après Bordeaux - Metz (2-0)

Contenu sponsorisé

En continu