Andréa Lardez regrette le calendrier allégé de la fin de saison et parle de sa polyvalence

Andréa Lardez regrette le calendrier allégé de la fin de saison et parle de sa polyvalence

Le - Interview - Par

Répondant au club et à sa radio, GOLD FM, la N°23 des Girondin(e)s de Bordeaux, Andréa Lardez, défenseure du couloir droit, évoque un souci actuel de la section féminine : le calendrier (trop) allégé. Puis elle parle de sa polyvalence.

"Avec notre élimination rapide en Coupe de France, ce qu'on s'est dit après, c'est que le problème c'est qu'on se retrouve sans match pendant de longues périodes et du coup ça devient très pénible de venir s'entraîner quand on sait que le dimanche on ne joue pas. Des matches amicaux sont programmés pour nous maintenir dans le rythme, aux entraînements on refait du physique pour s'entretenir, mais évidemment on aurait aimé aller loin pour avoir plus de matches de Coupe de France.

(...) Mon poste préféré ? Moi, c'est à droite, car je suis droitière, donc c'est plus facile pour moi. Après, je dépannerai tant qu'il y aura besoin, mais l'idéal pour moi c'est à droite. Déjà, depuis que je suis là, j'ai pas mal bougé, mais maintenant l'idéal c'est de progresser à un poste et de filer droit. Après, s'il y a besoin de dépanner ailleurs, et bien je dépanne ailleurs, il n'y a pas de souci. Mais j'aime bien apporter offensivement, donc le poste de latéral colle bien, car j'adore centrer, j'aime pouvoir tenter des dernières passes, donc sur le côté ça me va, à condition d'avoir un jeu assez offensif. Mais ça dépendra du coach. Pour l'instant, avec Jérôme (Dauba), c'est comme ça. Mais peut-être qu'à l'avenir ça changera. Je ne sais pas."

Andréa Lardez regrette le calendrier allégé de la fin de saison et parle de sa polyvalence

En continu