Jules Koundé : "On ne mérite pas d'être plus haut mais on aspire à l'être"

Jules Koundé : "On ne mérite pas d'être plus haut mais on aspire à l'être"

Le - Interview - Par

Joueur de champ le plus utilisé des Girondins, malgré ses 20 ans, Jules Koundé était en conf' de presse avant Bordeaux - Montpellier (demain, 27ème journée de Ligue 1). Ses mots majeurs, avec beaucoup de justesse et de maturité, encore, sur la situation du club :

« Le départ du coach Ricardo, il est indépendant de notre fait. Bien sûr, ça nous concerne forcément, car ce n'est jamais facile de changer de coach, et on sait que si c'est lui qui est parti ça a forcément un lien avec nous et les mauvais résultats, donc je pense qu'on se remet tous en questions dans ces moments-là. Mais on doit garder une attitude positive, continuer à bosser, car on a besoin de résultats.

Entre nous, on a discuté, mais il est évident qu'on doit faire plus, car ce qu'on fait n'est pas suffisant pour obtenir de bons résultats. Mais je pense que c'est un effort de chacun, chacun doit donner encore un peu plus, et si on continue on sait déjà qu'on est capable de faire de bonnes choses, quand on met tous les ingrédients pour. Or, sur ces derniers temps, ce n'était pas forcément le cas. L'objectif, c'est de remonter au classement, car on est loin de nos objectifs du début de saison. On doit prendre des points, car on en a laissés déjà beaucoup en route, surtout à domicile. Alors on se concentre uniquement sur le terrain. Le changement d'entraîneur, on ne décide pas, donc ça ne sert à rien pour nous de s'en préoccuper.

Il reste 12 matchs, il va falloir enchaîner rapidement, il y a beaucoup de points à prendre, encore, et malgré nos mauvais résultats on peut encore remonter. Si on arrive à faire une série, on sait que cela peut aller vite. Alors on ne se donne pas d'objectif de place, mais ce serait bien de vraiment remonter car 13ème c'est notre place en ce moment, et on le mérite surement, mais même si on ne mérite pas d'être plus haut, on aspire à l'être. Les gens sont déçus de nos performances, on le comprend, il y a eu un changement d'entraîneur, donc on est responsables. Après, forcément, il y a des sources de motivation extérieures, dont les supporters, car on est tous très contents quand ça chante et qu'il y a du monde su stade. Mais, même quand il n'y a personne au stade, la motivation doit venir de nous, car on n'a pas besoin - on ne doit pas compter dessus en tout cas - sur l'extérieur. Il faut avoir toujours la même motivation. On est des compétiteurs, on doit tous avoir des objectifs, et donc tous être motivés pour faire ensuite de bonnes performances. »

Jules Koundé : "On ne mérite pas d'être plus haut mais on aspire à l'être"

Contenu sponsorisé

En continu