Joseph DaGrosa : "Nous comptons agir en bienfaiteurs, notre honneur est en jeu, on restera 5-10 ans"

Joseph DaGrosa : "Nous comptons agir en bienfaiteurs, notre honneur est en jeu, on restera 5-10 ans"

Le - Interview - Par

Chose promise, chose due (et peut-être aussi en réaction rapide aux doutes fortement émis par les Ultramarines ?), Joseph DaGrosa a parlé sur RMC :

"C'est un honneur d'être ici. (...) Nous avons de multiples activités avec GACP, dont je suis le dirigeant, des gros investissements réalisés dans le monde entier. Mon rapport au foot ? Très bonne question. Nous croyons que le sport et surtout le football est un très gros investissement d'avenir pour les 20-30-50 ans à venir. Bordeaux existe depuis 1881 et sera encore là bien après nous tous. Mon projet ? Il sera complexe, mais on pense que la ville de Bordeaux est une des meilleures marques au monde, et le club est aussi très connu, avec une histoire très prestigieuse, ce qui est une base formidable. Et nous comptons agir comme des bienfaiteurs, notre honneur est en jeu, on restera 5 ou 10 ans, quelle que soit la durée de notre projet. On veut ramener le club à son plus haut niveau historique. Je pense que le succès sportif et le succès financier ne sont pas forcément liés, et on prévoit d'ailleurs une période de pertes. Mais nous avons même déjà commencé à investir. (...) Le développement viendra après 2-3 ans de transition. On vise la C3 de manière régulière et parfois la C1.

La politique de recrutement ? On veut investir de manière intelligente, pas investir bêtement en fermant les yeux, juste pour la marque, sans tenir compte de l'équipe, mais voir avec le coach et les dirigeants, en réfléchissant bien pour renforcer l'équipe. Par rapport à notre accord avec M6, nous n'avons pas le droit de parler publiquement. On doit tenir compte facteur contenter DNCG et suivre les règlements. En attendant, on conseille, mais c'est encore M6 le décideur. Thierry Henry ? Plusieurs facteurs. Henry nous a beaucoup impressionnés, vraiment, et je le respecte beaucoup, il  a un immense potentiel, mais nous ne sommes pas tombés d'accord financièrement. Aucun autre désaccord, ça a été le principal levier.

Les supporters qui parlent d'argent sale ? 2-3 choses... Des rumeurs sont nées, dures à encaisser, sur qui nous sommes. Regardez, nous avons des partenaires très solides avec nous : King Street et Fortress, deux des plus grands fonds d'investissements. Donc, oui, je m'élève personnellement contre les accusations d'argent sale. Mon rapport avec M6 ? Je respecte beaucoup Nicolas de Tavernost, on travaille face à face."

Joseph DaGrosa : "Nous comptons agir en bienfaiteurs, notre honneur est en jeu, on restera 5-10 ans"

En continu